Société
14:15 13 mars 2015 | mise à jour le: 13 mars 2015 à 14:15 temps de lecture: 3 minutes

Réflexion citoyenne sur les enjeux du quartier Saint-Pierre-aux-Liens

DÉMARCHE. Cuisine collective, manque de relève, pauvreté des familles, espaces verts et manque de locaux: voilà les principaux objets de préoccupation qui ont émergé de la consultation citoyenne du 16 février dernier. Près d’une trentaine de personnes s’étaient déplacées pour réfléchir aux enjeux du quartier Saint-Pierre-aux-Liens et proposer des pistes d’action pour améliorer leur milieu de vie.

À l’origine de cette initiative: la Corporation du développement communautaire du Grand Charlesbourg (CDC), en collaboration avec le Centre de santé et de services sociaux Québec-Nord secteur La Source, Centraide Québec-Chaudière-Appalaches, l’Arrondissement de Charlesbourg et la paroisse Saint-Pierre-aux-Liens. La démarche s’inscrit dans le cadre du projet «Penser Agir Charlesbourg», qui s’était déjà déployé à l’automne dans le quartier Saint-Rodrigue. L’objectif, en somme, est de mobiliser les citoyens pour les impliquer dans le processus de décision qui amènerait des changements positifs dans leur quartier.

Au presbytère Saint-Pierre-aux-Liens, les échanges ont tourné autour des forces et des lacunes du secteur. À la lumière de ce portrait préliminaire ont ensuite été ciblées des pistes d’actions potentielles sur lesquelles les gens souhaiteraient mettre leurs efforts.

Il ne s’agissait toutefois que d’une première étape, la démarche de consultation étant appelée à se poursuivre jusqu’en avril. Des tables de discussions avec des résidents du secteur déboucheront sur un forum citoyen le 11 avril prochain, à l’école Cap-Soleil et Saint-Pierre. Ce sera l’occasion, pour les citoyens qui ont à cœur le développement de leur quartier, de s’exprimer et de participer à son amélioration.

Si Saint-Pierre-aux-Liens m’était conté

Moulins

À compter du 18e siècle, différents types de moulin – à scie, à tabac, à farine, à allumettes… – s’élèveront à tour de rôle dans le parc qui porte aujourd’hui en son nom cet héritage.

Zoo

Sur les terrains délaissés par les moulins s’établira une ferme expérimentale d’animaux qui deviendra le Jardin zoologique. Celui-ci ferme ses portes en 2006.

Paroisse

La paroisse Saint-Pierre-aux-Liens naît en 1952 du détachement d’avec celle de Saint-Charles-Borromée. En 1955, elle se dotera d’un Centre paroissial, lequel abrite l’église.

Château

Mc William est propriétaire d’une confiserie dans la côte de la Fabrique. Son château deviendra l’hôtel de ville d’Orsainville, qui sera la proie des flammes en 1964.

Pour plus d’info: Annie Vézina, 418 622-2332 ou rendez-vous sur la page Facebook de la CDC Grand Charlesbourg.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *