Société
21:00 6 juillet 2015 | mise à jour le: 6 juillet 2015 à 21:00 temps de lecture: 3 minutes

L’Industrielle Alliance a son terrain de soccer au Patro Charlesbourg

SOUTIEN. Afin de souligner la contribution importante à sa cause, le Patro de Charlesbourg nomme son terrain #3 de soccer Industrielle Alliance. Une façon de redonner un peu de visibilité à ce partenaire et ami des patros, qui a été parmi les premiers à leur accorder son appui financier.

Pour Donald Gingras, directeur général de la Fondation Père Raymond Bernier, qui chapeaute la destinée des sept patros du Québec, il s’agit d’une façon de souligner le don important consenti à la campagne de souscription lancée en 2012. Sur un objectif initial de 15M$, le curseur est désormais rendu à 13,3M$.

«Dans le sillage de Michel Dallaire, dirigeant du groupe Dallaire très engagé en faveur de l’œuvre des patros et particulièrement de celui de Roc Amadour, Industrielle Alliance a fait preuve de beaucoup de générosité. Cela a un effet de levier favorable dans la communauté d’affaires. Il est donc important que ce partenariat soit confirmé par la dénomination d’un de nos terrains», explique M. Gingras.

Il faut dire que l’intérêt du président d’Industrielle Alliance, Yvon Charest, pour les patros n’est pas le fruit du hasard. Il est lui-même un ancien bénéficiaire et moniteur du Patro Charlesbourg. «C’est une sorte de retour aux sources assez naturel pour moi. Je demeure toujours épaté de voir à quel point un organisme comme cela contribue à l’essor de notre jeunesse», indique celui qui se souvient de ces beaux jours passés.

Reconnaissance

La directrice générale du Patro Charlesbourg, Carole Pelletier, y voit un signe de reconnaissance à l’égard de la disponibilité et de la générosité du patron de l’Industrielle Alliance. Elle ne craint pas l’aspect commercial que revêt cette dénomination.

«Dédié aux plus jeunes, le terrain de soccer Patro 3 devient simplement le terrain Industrielle Alliance. Pour nous, c’est une association avec une entreprise locale sérieuse. De plus, M. Charest s’avère un exemple de réussite pour notre jeunesse, au même titre que d’autres anciens de chez nous, comme les artistes de renom Bruno Pelletier et Andrée Watters», précise M. Pelletier qui accueille 1650 jeunes dans le cadre du camp d’été Patro-Vacances qui se poursuit jusqu’au 12 août.

7 patros au Québec

Charlesbourg, Roc Amadour et Laval (à Québec)

Lévis

Jonquière

Montréal

Outaouais

Financement

5% provincial

20% municipal

75% privé (incluant coûts d’inscription)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *