Société
14:35 21 mai 2014 | mise à jour le: 21 mai 2014 à 14:35 temps de lecture: 4 minutes

Deux policiers honorés pour leur bravoure

TÉMOIGNAGE – 3 octobre 2011, 17h45. Les agents Sébastien Roy et Yannick Campagna répondent à un appel concernant un vol de banque à la succursale TD sur Henri-Bourassa. Ils se mettent à la recherche du suspect qui a pris la fuite. Ils ne savent pas encore que leurs vies et celle d’un citoyen seront menacées, au point où Sébastien Roy n’aura d’autre choix que de faire feu sur le forcené armé. Ils ne savent pas non plus encore que, moins de trois ans plus tard, leur courage sera honoré par la Médaille pour action méritoire à l’occasion de la 8e Journée de la reconnaissance policière à Nicolet.

«Ça fait trois ans, mais c’est aussi frais dans ma mémoire», témoigne d’emblée Sébastien Roy. La poursuite en voiture dans les rues de Charlesbourg. Le voleur qui perd le contrôle de son véhicule et finit sa course dans la rue de Gironde. Le piéton qui passe par là. La résistance du malfaiteur lorsque son collègue tente de procéder à son arrestation. Le suspect qui brandit une arme. Le danger de mort imminent pour leurs vies comme pour celle du passant. Le coup de feu qu’il n’a pas le choix de tirer, atteignant mortellement le quinquagénaire à la poitrine.

L’agent Roy relate la scène avec une intensité qui ne ment pas. Il se rappelle la poussée d’adrénaline, les images qui défilent au ralenti – comme dans les films – et toute son attention rivée sur la main de l’individu qui tient l’arme. Dans le jargon de la police, ils appellent cela «être dans le rouge» – en mode survie. «Une seule fois dans ma vie où j’ai vécu ça», confirme-t-il.

Contrecoups

L’expérience doit être difficile émotionnellement, non? «Ça peut l’être, mais ça ne l’a pas été pour nous. Parce que j’ai pensé beaucoup après comment on aurait pu faire différemment, mais je n’ai pas été capable. En plus, avec tout ce qu’on a appris après, sur l’historique de l’individu…», confie l’agent Roy, qui fait référence au casier judiciaire de l’auteur du vol qualifié, qui n’en était pas à sa première condamnation.

«On a été très bien encadrés par le Service [de police de la Ville de Québec]», renchérit Yannick Campagna. Les deux pères de famille de la Haute-Saint-Charles ont reçu un diagnostic de choc posttraumatique, mais ils reprenaient du service trois semaines plus tard, après une batterie de tests pour vérifier qu’ils étaient bien prêts.

De même, ces deux coéquipiers qui patrouillent ensemble dans les rues de Limoilou depuis neuf ans sont remontés dans leur véhicule dès le lendemain de la remise de la Médaille pour action méritoire, décernée par le ministère de la Sécurité publique. Ce métier qu’ils ont choisi d’exercer il y a 15 ans, ils assurent le pratiquer encore avec la même passion.

Une seule personne qui a vécu les événements du vol qualifié serait toujours à l’emploi de la Banque TD sur Henri-Bourassa, a confirmé la relationniste, Siona Hirst. Cette employée a préféré ne pas revenir sur ces faits difficiles avec le Charlesbourg Express.

Une médaille qui ne change pas le monde, sauf que…

Sébastien Roy s’amuse du titre de héros que certains leur accolent à la suite de leur acte de bravoure. «Je trouve ça drôle. C’est l’fun!», lance-t-il un peu à la légère. Yannick Campagna y voit pour sa part l’occasion d’infléchir l’opinion publique à l’égard des policiers, qui font l’objet de préjugés motivés par la méconnaissance du travail qu’ils font. «On met notre vie au service des gens de Québec. On ne donne pas juste des tickets. Oui, des fois, des gens vont nous trouver bêtes, mais ils ne savent pas que 30 minutes plus tôt, on a décroché un garçon de 15 ans qui s’est pendu…», donne-t-il comme exemple. Déplorant que ce soit souvent le côté négatif de leur travail qui est montré, il reçoit la Médaille pour action méritoire comme une belle récompense.

Le courage en chiffres depuis 1972

110 Croix de bravoure

298 Médailles pour action méritoire

33 Médailles de dévouement

172 Citations d’honneur

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *