Société
12:48 1 octobre 2014 | mise à jour le: 1 octobre 2014 à 12:48 temps de lecture: 3 minutes

Des Jésuites aux Lortie: histoire d’une terre

GÉNÉALOGIE. Alors que le sort futur de la terre des Lortie demeure incertain, que sait-on de sa vocation passée? C’est la question que le Charlesbourg Express a posée à Édouard Kelly qui, pour son Centre d’interprétation de la commune du Bourg-Royal, a dressé la généalogie des familles de la rue du Vignoble.

Le 1er décembre 1695, les Jésuites concèdent le lot 1060 – la terre des Lortie – à Bertrand Bélanger. À l’époque, ce lot comme les autres de la rue du Vignoble sont des terres à bois. Leur proximité est commode pour les habitants, qui s’épargnent ainsi de longs trajets vers les forêts plus éloignées pour y travailler.

Le défrichement s’effectuera graduellement. Lorsque les enfants de Bertrand Bélanger cèdent leur terre à des membres de la famille Bédard, en 1764, les actes notariés ne font mention d’aucune maison ni d’aucun bâtiment agricole. En fait, ceux-ci n’apparaissent dans les registres qu’en 1825, au moment du mariage du fils du propriétaire du lot.

En avril 1875, la propriété changera de famille en passant aux mains de Joseph-Honoré Drouin. Originaire de Beauport et veuf en premières noces, il épouse sa deuxième femme, Octavie Daigle, le 15 novembre 1895. Son fils, Roméo, héritera du bien en février 1917.

Entrée en scène d’Armand Lortie

Armand Lortie arrive sur la rue du Vignoble en 1921, à l’âge de 18 mois. Né à Château-Richer, il est recueilli par Roméo Drouin lorsque ses parents, Arthur et Marie-Anna, meurent de la grippe espagnole à quelques mois d’intervalle.

Après son mariage en 1941 avec Marguerite Déry, Armand Lortie reprend la terre de son père adoptif, en juin 1948. Presque 40 plus tard, dans les années 1980, il cèdera à son tour la propriété à deux de ses fils, tout en continuant pour un temps ses activités agricoles. Lorsqu’il cessera définitivement de cultiver sa terre, il donnera la chance à d’autres d’en profiter.

Aujourd’hui âgé de 95 ans, Armand Lortie habite toujours la même maison.

D’un propriétaire à l’autre

1er décembre 1695: Concession du lot par les Jésuites à Bertrand Bélanger

20 mars 1764: Donation du lot à Joseph Bédard

21 avril 1875: Donation du lot à Joseph-Honoré Drouin

16 juin 1948: Donation du lot à Armand Lortie

Été 2014: Mise en vente d’une parcelle du lot

Nos remerciements à M. Kelly pour avoir partagé le fruit de ses recherches. Son Centre d’interprétation de la commune du Bourg-Royal, où on retrouve de la documentation sur les origines de la rue du Vignoble et de ses familles, est accessible à tous. Pour info: 418 623-8711.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

19:54 17 septembre 2014 | mise à jour le: 17 septembre 2014 à 19:54 temps de lecture: 3 minutes
Un passé à vendre
19:54 17 septembre 2014 | mise à jour le: 17 septembre 2014 à 19:54 temps de lecture: 3 minutes
Un passé à vendre

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *