Société
16:38 28 octobre 2014 | mise à jour le: 28 octobre 2014 à 16:38 temps de lecture: 3 minutes

Site patrimonial du Trait-Carré: début du processus de consultation publique

PATRIMOINE. Une trentaine de personnes ont participé à la séance d’information sur le plan de conservation du site patrimonial de Charlesbourg, le 27 octobre dernier. Démarche en deux temps, ce processus de consultation publique, qui se poursuivra le 24 novembre, mènera à l’élaboration d’un document de référence auquel le ministère de la Culture pourra se fier pour autoriser ou planifier des interventions sur le territoire du Trait-Carré.

Après Sillery et Trois-Rivières, au tour de Charlesbourg – et de Beauport – de faire l’objet d’un tel exercice de protection des sites patrimoniaux, qui s’élèvent à 12 au Québec.

Cette démarche de consultation publique, présidée par le Conseil du patrimoine culturel du Québec, a comme objectif de bonifier et de raffiner le plan de conservation du Trait-Carré, dont une version préliminaire a été partagée lors de la séance d’information. Y ont été déclinées ses valeurs patrimoniales d’ordre historique, urbanistique, paysager, architectural et archéologique.

Ces valeurs trouvent à s’incarner dans des composantes physiques du Trait-Carré, en l’occurrence dans son cadre naturel, son réseau viaire (rues), son système parcellaire (découpage des lots), son cadre bâti, ses unités de paysage, ses qualités visuelles et son patrimoine archéologique, dont les particularités ont été soulignées par Sylvain Lizotte, chargé de projet.

Des citoyens inquiets

S’en est suivi une période de questions des citoyens où s’est profilée une certaine inquiétude. La construction du kiosque à musique au parc de la Commune a notamment été brandie par des citoyens soucieux de savoir s’ils seront davantage écoutés dans cette démarche de consultation encadrée par le ministère de la Culture.

Hélène Massé, propriétaire de la maison ancestrale Magnan-Pageot, a rappelé qu’ils avaient été plusieurs citoyens à s’opposer à cette infrastructure, décidée par la Ville de Québec, dont l’aspect détonnait avec le cadre d’époque du Trait-Carré. «Comment va se jouer le rapport de force entre la Ville et le Ministère pour faire respecter ce plan [de conservation]?», s’est-elle enquise.

«Notre pouvoir sur la Ville, c’est notre pouvoir d’autorisation que la Ville doit obtenir auprès du Ministère», a répondu à cet effet Jean-Jacques Adjizian du ministère de la Culture.

Audience publique sur le plan de conservation

Quand: 24 novembre, 19h

Où: Bibliothèque Paul-Aimé-Paiement

Quoi: Questions, commentaires, suggestions

La version préliminaire du plan de conservation de Charlesbourg et la webdiffusion de la séance d’information sont accessibles sur le site Internet du Conseil du patrimoine culturel du Québec, où on trouvera également le formulaire à remplir pour déposer des mémoires: cpcq.gouv.qc.ca.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *