Société
20:02 12 novembre 2014 | mise à jour le: 12 novembre 2014 à 20:02 temps de lecture: 3 minutes

L’ancien zoo de Québec reconverti en Cité de l’eau, parc de divertissement ou Hôtel de Glace

PROJET RÉCRÉOTOURISTIQUE. Des sept projets en lice pour développer le site de l’ancien Jardin zoologique de Québec, il n’en reste plus que trois dans la course: une cité thématique sur l’eau, un parc de divertissement et l’Hôtel de Glace. La vocation future des terrains du zoo fermé en 2006 sera confirmée en juin prochain par la Société d’établissements de plein air du Québec (SÉPAQ).

L’identité des finalistes a été dévoilée dans le journal Le Soleil quelques jours après la fin de la première étape de sélection, qui devait déterminer lesquels avaient la capacité de mener à bien leur projet. Contactés par téléphone, les trois promoteurs ont tous confirmé la nouvelle, à commencer par Christian Collignon, de l’entreprise Habitat Vivant à Stoneham.

Avec Akhoam Cité de l’eau, l’architecte de formation propose de transformer les terrains du défunt zoo en site d’aquathérapie, doublé d’une composante aqualudique. «Ce qu’on projette, c’est beaucoup plus gros qu’un spa», expose le principal concerné, qui situe l’originalité du projet dans sa vocation familiale: «On veut rassembler sur le même site des activités qui plairont à toute la famille; les parents pourront aller relaxer alors que les enfants s’amuseront dans les activités ludiques.»

Au passage, M. Collignon insiste sur la dominante environnementale de l’initiative, qui vise à «développer une expertise pour utiliser l’eau de façon écologique».

Les plans d’Akhoam Cité de l’eau prévoient l’occupation entière du site, qui couvre 160 000 mètres carrés, mais une entente de partenariat serait déjà établie avec l’Hôtel de Glace pour partager les lieux, le cas échéant.

Du nouveau pour l’Hôtel de Glace?

Car, sans grande surprise alors qu’il s’apprête à connaître sa cinquième saison sur le site, l’Hôtel de Glace se retrouve également parmi les finalistes, a confirmé Alicia Rochevrier aux communications.

«Par contre, Jacques Desbois [président-directeur général] ne donne pas de commentaire sur cette candidature, nous attendons que le choix soit final avant d’en parler», a-t-elle ajouté en réponse à notre demande d’entrevue. Rappelons que, en 2010, M. Desbois disait rêver de convertir le zoo abandonné en parc thématique sur la nordicité et la biodiversité, ouvert à l’année.

De la magie et du spectaculaire

C’est également avec un projet de parc thématique que Perry Wong, un courtier immobilier de Sainte-Foy, a franchi la première étape de sélection. «Il s’agit d’un parc éducatif et amusant, avec des personnages d’un monde magique et spectaculaire, pour toute la famille», a-t-il résumé. Ouvert à l’année, il occuperait le site en entier – «et peut-être même plus…», a-t-il glissé en laissant planer le mystère. Pour l’heure, il n’a pas souhaité en dévoiler davantage.

Les finalistes travailleront dans les prochains mois à développer plus avant leurs concepts en vue de la dernière étape de sélection. Il n’est pas exclu que plus d’une proposition soit retenue.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *