Société
19:29 6 novembre 2014 | mise à jour le: 6 novembre 2014 à 19:29 temps de lecture: 2 minutes

Camping de la Joie: la page est tournée pour ses résidents permanents

ENTENTE. Alors qu’on pouvait encore y apercevoir âme qui vive jusqu’à tout récemment, le Camping de la Joie a vu ses derniers résidents permanents plier bagage le 31 octobre dernier, en vertu d’une entente à l’amiable convenue avec la Ville de Québec et le Camping de la Joie.

Sur le site quasi déserté, stores fermés, maisons mobiles laissées à l’abandon, pancartes à vendre… Tout au plus une poignée de voitures stationnées, appartenant à des résidents temporaires qui achevaient de mettre la clé dans la porte pour la saison froide, ainsi que nous l’a confirmé l’une d’eux rencontrée sur les lieux la semaine dernière.

De l’avis de cette dame, c’est une page d’histoire qui vient de se tourner pour le Camping de la Joie. Certains ex-résidents permanents reviendront avec le beau temps, d’autres devraient céder leur place à d’éventuels nouveaux visages. Les dernières semaines ont été difficiles pour le moral de cette petite communauté, convient la femme qui y séjourne la moitié de l’année, mais elle préfère regarder en avant et envisager la suite des choses avec optimisme pour le site de villégiature.

Fin du litige

Il faut dire que le litige entre les résidents permanents et la Ville de Québec durait depuis plus de sept ans. L’administration municipale réclamait le démantèlement des installations à ceux qui, avec l’autorisation du Camping de la Joie à l’origine, avaient transformé leur roulotte ou leur maison mobile en résidence principale. Certains y demeuraient depuis 1993.

C’est finalement à l’issue d’une Conférence de règlement à l’amiable devant la Cour supérieure, en février dernier, que les résidents permanents ont accepté de quitter les lieux en échange d’une indemnisation financière qui devait leur être versée par la Ville de Québec et le Camping de la Joie.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *