Société
14:32 2 janvier 2014 | mise à jour le: 2 janvier 2014 à 14:32 Temps de lecture: 3 minutes

Dominique Jobin, duchesse de Charlesbourg

Oyez, oyez! Gens de Charlesbourg, voici votre duchesse du Carnaval! Dominique Jobin, 21 ans, résidente du quartier Guillaume-Mathieu depuis 20 ans, étudiante en relations industrielles à l’Université Laval.

Âgée de trois ans lors de la dernière édition des duchesses en 1996, Dominique Jobin ne fait pas partie de celles qui réalisent ces jours-ci un rêve de petite fille. «C’était le défi à relever, le défi entrepreneurial, le défi de me rendre jusqu’au bout, de voir si j’allais être capable», donne-t-elle plutôt comme motivations. Le défi, donc, mais aussi l’expérience en elle-même, qu’elle considère comme un tremplin pour sa carrière, notamment en raison des formations qu’offre l’organisation du Carnaval aux jeunes élues – sur la gestion de projets, les relations avec les médias, les médias sociaux… «Je suis une fille qui adore apprendre, qui mange de l’information, alors ça, c’est de l’or en barre!»

Qu’est-ce que ça veut dire, pour elle, être duchesse en 2014? «C’est d’être ambassadrice du Carnaval», répond-elle de but en blanc. Promouvoir cet événement hivernal qui représente la ville, entre autres auprès des jeunes qui, depuis le virage familial emprunté par la fête de Bonhomme, se sont sentis moins interpellés. Elle-même faisait d’ailleurs partie de cette catégorie ces dernières années, jusqu’à ce que les duchesses la ramènent dans le giron du Carnaval.

Un événement festif et rassembleur

Son projet s’inscrit en ce sens en droite ligne avec ses nouvelles fonctions. Rappelons que si, par le passé, la Reine était élue en vertu d’un tirage au sort effectué à partir de la quantité de bougies vendues, le projet que réaliseront les candidates cette année pèsera également dans la balance. Pour Dominique Jobin, donc, il s’agit d’organiser un «Flashmob», une mobilisation éclair de personnes rassemblées en un même lieu pour y enchaîner des mouvements simples sur une chanson remixée du Carnaval. «Ce sera accessible à toutes les tranches d’âge», assure-t-elle. En l’occurrence, l’événement aura lieu à l’extérieur de l’école Saint-Jean-Eudes le dimanche 12 janvier, de 13 h à 15 h 30, en compagnie de membres de Danse Attitudes qui ont créé la chorégraphie.

«Un Flashmob, c’est festif, c’est rassembleur», fait valoir la duchesse de Charlesbourg pour expliquer son choix. Surtout, à sa connaissance, il s’agira d’un des rares Flashmobs à prendre place dans la neige. Filmée, la performance pourra ensuite faire le tour des réseaux de communication, la jeune femme espérant qu’elle devienne virale.

Encore lui faut-il bien des participants. «Au moins 2000!», lance-t-elle, confiante. L’est-elle autant de devenir Reine? «C’est plus un titre symbolique qu’ils [les organisateurs] ont gardé, pour qu’il y ait un couronnement à l’ouverture du Carnaval, comme avant», explique-t-elle en ajoutant que c’est plus un esprit d’entraide que de compétition qui anime pour l’heure les duchesses.

L’invitation est donc lancée à tous les Charlesbourgeois: rendez-vous le 12 janvier, à 13 h, à l’école Saint-Jean-Eudes, pour un Flashmob hivernal. D’ici là, on peut apprendre la chorégraphie via la page Facebook de Dominique Jobin – Duchesse de Charlesbourg.

Membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *