Politique
19:14 20 juillet 2009 | mise à jour le: 20 juillet 2009 à 19:14 temps de lecture: 3 minutes

Le Patro de Charlesbourg table sur quatre projets majeurs

Alors que le programme Patro-Vacances 2009 bat son plein, les projets débordent chez les dirigeants du Patro de Charlesbourg, des projets nécessitant des déboursés de plus de 6,5 M$ s’ils se réalisent.

En effet, pas moins de quatre projets importants sont présentement à l’étude dont un qui devra se matérialiser d’ici le mois de septembre 2010; l’agrandissement du Centre de la petite enfance (CPE) Patro Bouts d’Choux. En effet, le CPE a obtenu un permis pour accueillir 30 enfants de plus, ce qui porterait le nombre de jeunes inscrits à 80.
«Cet agrandissement doit nécessairement être complété pour le mois de septembre 2010, précise la directrice générale du Patro de Charlesbourg, Carolle Pelletier. C’est à compter de ce moment que nous pourrons accueillir les 30 nouveaux enfants. Un montant de 500 000 $ sera nécessaire pour réaliser ces travaux qui devraient débuter sous peu ou au plus tard au début de l’année prochaine.»

Le deuxième projet consiste à la réfection complète de la piscine localisée au sud du Patro. Sans avoir une somme précise quant au coût de ces travaux, on les estime à plus de 500 000 $.
«Des travaux sont nécessaires sur l’ensemble des équipements de la piscine construite il y a plus de 50 ans, ajoute la directrice générale. Je pense ici au garage situé à côté de la piscine, au bassin, à la tuyauterie, aux filtreurs, aux vestiaires et aux douches. On devra également refaire le terrassement aux abords de la piscine. On doit procéder à ces travaux car la vie utile des équipements est maintenant terminée et que cela est devenu une nécessité.»

Question de répondre aux demandes sans cesse grandissantes du secteur des aînés et de manière à offrir encore plus d’espace de rencontre aux autres secteurs, un projet d’agrandissement des locaux est aussi dans l’air.
«En fait, on aménagerait un deuxième étage en haut du CPE Patro Bouts d’Choux, poursuit Mme Pelletier. On y construirait notamment de nouveaux lieux de rencontre dont une salle polyvalente multifonctionnelle pouvant accueillir au moins 200 personnes. Nous ne possédons pas ce type de salle pour le moment et cela nous est demandé régulièrement.»

Terrain synthétique

Finalement, le dernier projet est le plus important au niveau monétaire car il nécessiterait un investissement minimum de 5 M$ dont 3,2 M$ des divers paliers de gouvernement. On parle ici de la transformation du présent terrain de soccer du Patro 1 en un terrain synthétique où l’on pourrait jouer au soccer comme au football.

«La transformation de ce terrain pourrait se faire en partenariat avec le Campus Charlesbourg du Cégep Limoilou ainsi qu’avec la Polyvalente de Charlesbourg de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries. Une équipe des Titans du Cégep Limoilou fera son entrée dans le réseau de football collégial tandis que la Polyvalente de Charlesbourg songe à offrir ce service à ses élèves. Ce terrain situé à proximité de ces deux institutions serait ligné pour les deux sports. On conserverait de plus trois corridors de course plutôt que les six actuels», spécifie Carolle Pelletier.

Cette dernière expédiera enfin des demandes de financement aux gouvernements municipal, provincial et fédéral à l’automne prochain.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *