Politique
05:57 16 mai 2015 | mise à jour le: 16 mai 2015 à 05:57 temps de lecture: 3 minutes

Alexandre Cloutier et Martine Ouellet se rallient à Pierre Karl Péladeau

CHEFFERIE DU PQ. Les deux candidats défaits au terme de la course à la chefferie du Parti québécois, Alexandre Cloutier et Martine Ouellet, ont tous deux affirmé qu’ils se rallieraient derrière leur nouveau chef lors de la soirée des résultats du vote le 15 mai au centre des congrès de Québec.

Alexandre Cloutier, qui a remporté un peu moins du tiers des votes pour le poste de chef du Parti québécois, s’est dit déçu des résultats de cette soirée. «Quand on travaille nuit et jour sur une campagne chaque jour de la semaine, c’est que ça nous tient à cœur, a-t-il expliqué. Même si l’issu du vote me déçoit, je vais travailler avec le nouveau chef.» Malgré qu’il ait mentionné avoir fini cette course avec le sentiment du devoir accompli, il n’en reste pas moins déçu du résultat, a-t-il avoué.

Visiblement ému par le dénouement du vote, le candidat a tout de même soutenu qu’il ferait toujours partie de la «famille du PQ» après huit ans dans les rangs comme député. Lui qui se voulait être le candidat des jeunes a dit croire que la campagne de la course à la chefferie aura permis d’«ouvrir les fenêtres» du Parti québécois.

La social-démocratie préservée

Martine Ouellet est arrivée la troisième de cette course à la chefferie avec un total de près de 13% des appuis des membres du Parti québécois. Elle a dit être rassurée par la réaffirmation de Pierre Karl Péladeau des valeurs de social-démocratie du Parti québécois. «Le Parti québécois a toujours été et va continuer d’être un parti de centre gauche, a-t-elle expliqué. Il y a toutefois une diversité au sein du parti et il y a de la place pour tout le monde.» Elle qui a critiqué à plusieurs reprises les idées de droite du nouveau chef du parti a dit être confiante de pouvoir travailler en collaboration avec toute l’équipe du Parti québécois. «Ça fait 28 ans que je suis au parti et je n’ai pas l’intention de quitter», a-t-elle affirmé.

La députée de Vachon a tout de même trouvé que le discours de Pierre Karl Péladeau avait l’esprit rassembleur nécessaire pour amener le Québec à l’indépendance. «C’est en rassemblant toutes les forces souverainistes qu’on va réussir à atteindre nos objectifs», a-t-elle soutenu.

Appel du premier ministre

Pierre Karl Péladeau a mentionné avoir reçu un appel du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, après le dévoilement des résultats du vote. Le nouveau chef de l’opposition officielle siègera pour la première fois en chambre dans son nouveau poste le mardi 19 mai.

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *