Politique
18:44 5 mars 2014 | mise à jour le: 5 mars 2014 à 18:44 temps de lecture: 3 minutes

Denise Trudel fera campagne sur son bilan des 18 derniers mois

Députée sortante dans Charlesbourg, Denise Trudel compte sur son bilan des 18 derniers mois sous la bannière de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour convaincre la population de la choisir à nouveau.

«Je ne pense que ce soit un nom qui va faire foi de résultats de campagne», dit-elle d’emblée en référence aux grosses pointures que lui opposent le Parti québécois (PQ) et le Parti libéral du Québec (PLQ) en les personnes de Dominique Payette, figure connue du milieu des communications, et François Blais, doyen de la Faculté des sciences sociales à l’Université Laval. «Je pense que c’est la connaissance du comté, la connaissance du besoin, c’est les réalisations aussi dans le comté, […] et c’est la confiance que les gens ont dans un individu […] qui font la différence», ajoute Denise Trudel.

Certes, elle admet que la lutte fut serrée en 2012 contre le PLQ, finissant à 1125 voix devant le député sortant, Michel Pigeon. Néanmoins, la politicienne ne considère pas pour autant que le candidat libéral est l’ennemi à abattre lors de la présente campagne: «Je vais vous dire sincèrement, je suis concentrée beaucoup plus sur les besoins que sur les adversaires. […] Je me concentre sur ce que j’ai à offrir, sur ce que j’ai fait. Je pense que j’ai prouvé que les engagements que je prends, je les réalise.»

À ce titre, elle mentionne son principal engagement en 2012, celui d’amener une clinique médicale et de nouveaux médecins à Charlesbourg. Une promesse qui s’est concrétisée dans les derniers mois par l’avènement de La Cité Médicale de Charlesbourg, et dont la bonification des services et des soins fait partie de ses priorités si elle est réélue. L’implantation d’un lien piétonnier à la hauteur de la 57e Rue pour faciliter l’accès aux services qui se trouvent de l’autre côté de l’autoroute Laurentienne figure également en tête de liste.

Denise Trudel demeure lucide sur les chances que la CAQ prenne le pouvoir dans l’immédiat. «Pour tous les partis politiques, l’objectif d’une campagne, c’est d’arriver au pouvoir pour changer les choses. […] Mais l’objectif premier de la Coalition avenir Québec, c’est, avant tout, de pouvoir passer le message qu’il faut que les choses changent», fait-elle valoir avec conviction. Elle conclut sur un message aux électeurs: «Votez selon votre âme et conscience: c’est ça qui est important.»

Les députés de Charlesbourg depuis 1976

1976-1985: Denis de Belleval, PQ

1985-1994: Marc-Yvan Côté, PLQ

1994-2003: Jean Rochon, PQ

2003-2007: Éric Mercier, PLQ

2007-2008: Catherine Morissette, ADQ

2008-2012: Michel Pigeon, PLQ

2012-2014: Denise Trudel, CAQ

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *