Économie
15:00 25 juillet 2018

Une nouvelle offre brassicole

Il y aura du nouveau pour les amateurs de bière dans l’emplacement de la défunte P’tite Grenouille à Charlesbourg à la fin de l’automne.    

«Emporium» compte ouvrir ses portes à la fin de l’automne et avoir 200 places assises.

Photo gracieuseté

«Emporium» sera une microbrasserie spécialisée dans les bières un peu plus «haut de gamme», selon Jean-François Simard, l’un des associés. «Ce sera des produits fabriqués en barriques qui exigent un vieillissement plus long. D’autres bières seront plus «funky». En fait, il va y en avoir de tous les styles.»

Dans un décor inspiré du courant «steampunk» au look industriel, l’endroit misera sur un menu de pizzas concoctées dans un four à gaz importé d’Italie et agrémenté de repas sur le pouce comme des paninis.  

«L’Emporium» était, dans une époque lointaine, le port fluvial antique de la ville de Rome. C’est aussi le nom d’un magasin qui vend de tout, ce qui cadre avec la philosophie de l’entreprise qui compte diversifier ses activités dans l’événementiel et la distillerie dans les prochaines années.

Ouvrir un nouveau commerce dans un domaine qui vit un véritable bouleversement au niveau des emplois effraie-t-il les associés? «Nous avons quand même de l’expérience dans le domaine. Oui il y a une pénurie de main-d’œuvre, mais nous sommes confiants d’avoir des employés qualifiés avec nos contacts. Et avec Ann-Rika Martin (gagnante de l’émission Les Chefs! en 2017) nous serons en mesure d’avoir des cuisiniers de haute qualité,» assure Jean-François Simard. 

Rouvrir dans un endroit marquant

On se rappelle qu’en janvier 2017, un jeune de 19 ans est décédé au bar la P’tite Grenouille après qu’une machine de divertissement lui soit tombée dessus. Conscient de l’ampleur de la tragédie, Jean-François Simard croit qu’il faut toutefois faire la part des choses. «C’est du passé, mais bien sûr les gens s’en souviennent. Notre bar c’est un nouveau truc, une nouvelle place et nous n’aurons pas de machine à boxe.»

Une grosse prise pour l’équipe   

Paolo Galizio, l’un des brasseurs principaux chez Archibald, vient de se joindre récemment à l’aventure «Emporium». Il possède une importante certification reconnue pour produire des brassins sans défaut. Aux dires de Stéphanie et Jean-François, sa venue «va faire pas mal jaser» dans le milieu.

Les trois autres membres de l’équipe possèdent aussi un bon bagage pour mener à bien le projet. Stéphanie a étudié en administration et a possédé son entreprise dans le domaine de l’événementiel. Jean-François travaille dans le domaine de la microbrasserie depuis huit ans. Il a été brasseur à La Souche et chez Archibald. Et Sébastien Gauthier est un gestionnaire spécialiste en marketing. Il a été copropriétaire du Cosmos à Lévis.

«Le défi est d’entrer dans nos échéanciers et de trouver des ressources humaines pour offrir un bon service dès l’ouverture», souhaite Stéphanie Turcotte Genest. 

Deux des associés, Jean-François Simard et Stéphanie Turcotte Genest

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *