Économie
00:00 3 octobre 2007 | mise à jour le: 3 octobre 2007 à 00:00 temps de lecture: 3 minutes

Les Charlesbourgeois répondent à l’appel du bénévolat

De nombreux Charlesbourgeois se sont attardés devant la trentaine de kiosques du 5e Salon des organismes bénévoles et communautaires, au Carrefour Charlesbourg, le 22 septembre dernier.
L’événement a connu une hausse d’achalandage marquée en comparaison avec les éditions précédentes, en raison de sa tenue pour la première fois le week-end.
«On voulait se rapprocher des familles, des jeunes. Il y a eu un moment où ça n’arrêtait pas. J’ai fait le tour et les organismes étaient très satisfaits de l’achalandage. Les gens venaient vraiment pour connaître l’organisme», commente Lucie Desautels, responsable du support et du développement du Centre d’aide et d’action bénévole de Charlesbourg (CAABC).
Christian Goupil, directeur du Carrefour Charlesbourg, est enthousiaste face au succès qu’a connu le Salon: «C’est du jamais vu; les gens faisaient la file devant les kiosques, à plusieurs tables. Les bénévoles ne suffisaient pas. Les organismes ont eu la chance de connaître plus de visibilité», a-t-il commenté.

Parmi les organismes présents, certains en étaient à leur première participation, comme la Bibliothèque de Charlesbourg. La représentante de l’établissement culturel, Patricia Jobin, a mentionné que la demande de bénévolat a augmenté récemment.
«On offre le service de livraison de livres à domicile, par exemple, pour les personnes qui ont de la difficulté à se déplacer. Plusieurs personnes nous ont appelé pour demander une visite guidée de la bibliothèque. Il faut donc s’organiser pour avoir des bénévoles à ces visites», commente Mme Jobin.

Le CAABC reçoit un soutien financier de 4000 $

La députée de Charlesbourg Catherine Morissette a profité de l’événement pour remettre 4000 $ au CAABC. «Le Salon des organismes communautaires et bénévoles favorise les rapprochements entre les citoyens et les organismes du milieu. Je tenais à souligner le travail hors pair du CAABC, qui célèbre son 15e anniversaire.»

Personnel administratif demandé

Du côté de la Fabrique St-Charles-Borromée, André Laliberté a mentionné que quelques jeunes sont venus et certaines autres gens ont manifesté de l’intérêt. «Le plus grand besoin de bénévoles, c’est au niveau du personnel administratif. Beaucoup de secteurs fonctionnent par comité. Chaque année, on va chercher environ 400 000$ en capitation. C’est à peu près la moitié de ce qu’on a besoin en réalité», constate M. Laliberté.

Fait intéressant, M. Laliberté a fait remarquer que la paroisse St-Charles-Borromée est le 2e plus importante au Canada en terme de population. «On est allé vérifier dans les registres; selon les derniers chiffres, il y aurait 55 000 paroissiens à Charlesbourg. Le Mesnil, la Montagne-des-Roches et Bourg-Royal sont des secteurs en pleine expansion», fait-il remarquer.

«L’immigrant n’est pas un mal»

En fin de journée, Gilles Rondeau de la Fondation Afrique Essor (FAE) a partagé son constat au Charlesbourg Express: «Beaucoup de gens sont venus signer pour être bénévoles, entre autres des jeunes de l’Externat St-Jean-Eudes.»

Par le biais de Québec intégration, des Québécois aident des Africains à favoriser leur intégration. Notons que les membres du conseil d’administration de l’organisme reflètent une diversité ethnique notable; six pays y sont représentés.
«L’immigrant n’est pas un mal; il faut le faire connaître au Québécois. (…) On veut que notre organisme soit reconnu par les Québécois dans nos démarches et nos finances», conclut-il.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *