Économie
21:38 23 avril 2007 | mise à jour le: 23 avril 2007 à 21:38 temps de lecture: 3 minutes

Le Marigot renaît en Domaine de la Faune

Question de rétablir la crédibilité du projet auprès des diverses instances, les représentants des quatre entreprises propriétaires du nouveau Domaine de la Faune (ex-Complexe intégré Le Marigot) ont confié la tâche de relancer le projet à Robert Desjardins. En poste depuis le 1er février 2007, le nouveau gestionnaire du projet a eu carte blanche pour mener à bien ce qu’il considère comme étant un défi des plus intéressants.

«À mon arrivée, j’ai pris le temps d’analyser la situation sous tous ces angles, a d’abord indiqué Robert Desjardins. J’ai par la suite établi des constats. Cette période est maintenant terminée et il est temps d’entamer la phase «Agir». Je me suis engagé à terminer le projet le plus rapidement possible sans pour autant fixer une date de fin des travaux. Cela prendra le temps qu’il faudra pour y parvenir. Mais le tout sera réalisé de façon définitive».

Comme premier mandat, le nouveau directeur du Domaine de la Faune s’est efforcé de rétablir la crédibilité du projet auprès de la Ville de Québec, de l’arrondissement de Charlesbourg, des divers paliers gouvernementaux, des propriétaires de condominiums, de la future clientèle et des citoyens des secteurs environnants.

Un des premiers gestes posés fut de régulariser les permis exigés par la Ville de Québec. Tous les terrains du Domaine de la Faune sont donc maintenant lotis et cadastrés, les permis ayant été délivrés dans les premiers jours du mois de mars 2007.

Le nouveau directeur a par la suite établi un budget d’opération pour ce qu’il appelle le bâti du projet. Il a aussi déterminé un échéancier plausible pour la finition du terrain de golf. Il a donné divers mandats à des partenaires du Domaine de la Faune, notamment à cinq agents de la firme Re/Max pour la prise en charge de la vente des unités de condos de l’édifice déjà construit et des six autres qui seront éventuellement érigés dans les 24 à 36 prochains mois et lorsque le volume de vente l’exigera.
«Quatre pôles d’attraction marquent le projet du Domaine de la Faune, soit l’hôtel Sheraton Four Points, le restaurant, le golf et les unités de condominiums. À quelque part, tous ces pôles sont interdépendants. Dans la restructuration de notre projet, un nouveau locataire tiendra les rênes de la restauration en la personne du propriétaire du restaurant le Frère Toc, Philippe LeBorgne, et ce, à compter du 29 avril 2007. On a également confié la direction de l’hôtel à Vincent Dufresne», a précisé Robert Desjardins.

Après des premiers investissements de l’ordre de 30 M$, les nouveaux propriétaires entendent investir une somme supplémentaire de 32 M$, soit 2 M$ pour compléter les travaux entrepris sur le terrain de golf et 30 M$ dans la réalisation des six autres phases de condominiums qui compléteront le Domaine de la Faune.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *