Économie
11:20 22 septembre 2012 | mise à jour le: 22 septembre 2012 à 11:20 temps de lecture: 3 minutes

Habiter Charlesbourg : les mises en chantier conservent un bon rythme

Avec une moyenne, toutes catégories confondues, de près de 650 mises en chantier par année, l’arrondissement de Charlesbourg continue d’afficher une belle performance en matière de construction résidentielle.

Selon les données recueillies auprès de la Société canadienne d’hypothèques et de logements (SCHL), le plus grand nombre de mises en chantier, entre les années 2005 et 2011, a été celui des copropriétés (1 345), suivi de près par les logements locatifs et coopératifs (1 144) et les maisons unifamiliales (910).

Plus en détail, on remarque qu’au chapitre de la mise en chantier de maisons unifamiliales, l’année 2008 s’est avérée la plus active avec 239 constructions. C’est également durant cette même année qu’il s’est construit le plus grand nombre d’unités jumelées, soit 124. Quant aux mises en chantier de copropriétés, elles ont atteint un sommet en 2009, avec 300 appartements construits.

Maisons unifamiliales

Après le pic de 2008, on constate que le nombre de mises en chantier de maisons unifamiliales a connu un certain repli, soit 93 en 2009, 108 en 2010, et 63 en 2011. Il faut également noter que, au cours de la présente année, il s’est construit 56 maisons unifamiliales entre les mois de janvier et juillet. Le coût, sans cesse croissant, des terrains pourrait expliquer la baisse de mises en chantier de ce type de propriété.

Jumelés

En revanche, entre 2005 et 2011, le nombre de mises en chantier de propriétés jumelées a connu une hausse graduelle. Des 26 unités construites en 2005 et en 2006, celle-ci ont passé à 44 en 2007, 124 en 2008, 90 en 2009, 110 en 2010, et 92 en 2011. La popularité grandissante du jumelé pourrait être imputable, elle aussi, à la rareté des terrains.

Copropriétés

Avec un total de 1 345 copropriétés construites entre 2005 et 2011, soit une moyenne annuelle de 192 condos, la construction de ce type de propriété est stable, malgré un repli en 2006 (103 condos). Depuis 2008, le nombre de constructions annuelles de copropriétés dépasse la moyenne, sauf pour l’année 2011, où on a enregistré 177 mises en chantier.

Locatif et coopératif

En matière de construction de logements à caractère locatif et coopératif, on remarque que les années 2005 et 2006 ont été particulièrement fertiles, avec des mises en chantier totalisant respectivement 302 et 233 portes. Par la suite, leur nombre n’a cessé de diminuer, sauf en 2010 avec 154 appartements, pour atteindre 52 en 2011.

Les «parents pauvres»

À la queue du peloton figurent les constructions de studios (chambres ou logements de retraite) et de maisons en rangée. Entre 2005 et 2011, les mises en chantier ont culminé à 344 logements du genre, soit une moyenne annuelle de 49 logements. Cette moyenne a été dépassée en 2007, 2008 et 2010 avec la construction respective de 70, 80 et 56 studios. Mais, pour l’année 2011, on n’y a effectué que 14 mises en chantier.

Quant aux maisons en rangée, le nombre de constructions totalise 139 unités entre 2005 et 2011, soit une moyenne annuelle de 20 unités, avec des pointes en 2008 (39) et 2009 (36). Pour l’année 2011, ce nombre atteint les 31 unités construites.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *