Économie
16:49 23 septembre 2015 | mise à jour le: 23 septembre 2015 à 16:49 temps de lecture: 4 minutes

George-Muir: un nouveau promoteur s’invite dans le dossier

IMMOBILIER. Les terrains visés jadis par le projet Nodélo, dans le secteur George-Muir, ont changé de mains. Développements Normuir, dont Leboeuf société immobilière est actionnaire majoritaire, a cédé les lots par délaissement volontaire à Investissements Donerail, une compagnie de gestion immobilière de Sherbrooke.

C’est ce que révèle le Registre foncier du Québec en date du 24 juillet 2015, pour quatre lots pour lesquels le Charlesbourg Express a mené des recherches. Confirmant tous la même chose – un nouveau promoteur s’invite dans le dossier –, il y avait lieu de croire que l’ensemble des 55 lots avaient changé de propriétaire. Une intuition que la Ville de Québec a corroborée.

Et sa présence ne date pas d’aujourd’hui alors que les actes fonciers indiquent qu’Investissements Donerail est entré en scène un an plus tôt, en juillet 2014, comme créancier, au moment où est émis un préavis d’exercice pour prise de paiement. Il s’agit là d’un recours qui permet au créancier, à terme, de reprendre un bien hypothéqué en paiement de la totalité de la dette.

Endetté, Développements Normuir semblait bien l’être à la fin de 2014. En novembre, la Ville de Québec publiait un avis public selon lequel les 55 lots du secteur George-Muir, parmi d’autres, seraient vendus à l’enchère publique les 8 et 9 décembre pour défaut de paiement de taxes. Celles-ci ont vraisemblablement été acquittées dans l’intervalle, puisque Développements Normuir n’apparaissait plus dans la liste mise à jour le 2 décembre.

Outre ces quatre lots qui racontent la même histoire, celui de Katherine Bleeker a également trouvé en Investissements Donerail un nouveau propriétaire. En juin dernier, Mme Bleeker confirmait que, l’entreprise de Sébastien Leboeuf n’ayant pu honorer les paiements du contrat de vente pour le terrain de l’ancienne petite école, elle avait signé avec un autre acheteur.

Investissements Donerail n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue.

Prudence

Pour Patrick Voyer, conseiller du district des Monts, l’arrivée d’un nouveau joueur ne change rien aux intentions de la Ville de Québec qui, l’an dernier, avait élaboré un plan de développement pour baliser tout futur projet dans le secteur et répondre aux préoccupations des citoyens. Au final, les recommandations portaient, pour l’essentiel, sur un nombre d’unités d’habitation limité à 300 – Nodélo en prévoyait 1600 –, une zone tampon de 200m avec l’autoroute Laurentienne, une bande aménagée entre les anciennes et nouvelles résidences, et un respect accru du milieu humide.

Sur ces points, Patrick Voyer reste convaincu: le promoteur devra s’y conformer s’il veut obtenir l’aval de la population. «Sinon, ça ne passera pas. Je n’ai pas à me battre contre les citoyens, je suis là pour les protéger. Et le mandat des gens est très clair: c’est ça qu’on veut», argue-t-il.

L’élu confirme que le Service des grands projets a eu une première rencontre avec Investissements Donerail pour le mettre au parfum des plans et recommandations de la Ville. De ce qu’il peut en dire, «c’est un promoteur sérieux qui veut faire quelque chose de bien». S’il accueille a priori la nouvelle de façon favorable pour ce secteur qu’il souhaite voir se revitaliser, il n’entend pas moins encadrer le dossier de façon serrée, lui qui se dit «un peu échaudé» par l’attitude passée de Sébastien Leboeuf. «Le prochain promoteur, je vais travailler avec, mais je vais être un peu frileux sur ce qu’il peut faire, et comment il va faire ça», conclut-il.

Précédemment, dans ce même dossier :

– Maison à donner, transport non inclus

– Projet George-Muir: retour à la case départ – ou presque

– Le projet George-Muir fait encore des vagues

– Boisé de Bigorre: Développements Normuir et Excavation JC Drolet pointés du doigt

Fini Nodélo; place à la vision de la Ville de Québec

 

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *