Économie
17:40 30 septembre 2014 | mise à jour le: 30 septembre 2014 à 17:40 temps de lecture: 3 minutes

Les Villas Da Cortina en chantier

CONSTRUCTION. Le terrain laissé vacant par la démolition du restaurant Da Cortina, sur le boulevard Louis-XIV, est en voie d’accueillir un nouvel immeuble de 110 appartements. Les pelles mécaniques s’activent depuis plusieurs semaines pour respecter l’échéancier de livraison, prévue pour juillet prochain.

Le Groupe Huot est derrière ce développement immobilier qui comptera quatre étages, incluant un demi-sous-sol, érigés autour d’une cour intérieure. Les plans prévoient également l’aménagement d’un stationnement intérieur. La superficie des condos locatifs devrait varier entre 1000 et 1711 pieds carrés pour des habitations de trois à cinq pièces et demie, ainsi que des penthouses.

Considérées comme un projet «haut de gamme» par le promoteur, les Villas Da Cortina – clin d’œil au défunt restaurant – représentent un investissement de 25 M$. La construction a été confiée à Millénum Construction, une division du Groupe Huot.

Délais

Le projet a connu différentes moutures depuis le rachat du terrain à Nicola Cortina, en 2008. Rasé l’année suivante, le restaurant devait d’abord faire place à trois immeubles de 24 unités en copropriété de prestige. Mais le projet évoluera pour s’adapter «aux tendances du marché immobilier» et répondre aux «besoins de la population», explique Richard Lagacé de Millénum Construction.

Une nouvelle proposition fera donc surface en 2013. Les plans prévoient alors un bâtiment de cinq étages avec 105 logements. Le règlement d’urbanisme n’autorisant que trois étages, le Groupe Huot devra passer par un processus de consultation publique, qui se soldera en sa défaveur. Outre le nombre d’étages, la crainte d’une hausse de la circulation dans le secteur et l’anticipation des désagréments liés à la proximité de l’autoroute Laurentienne ont pesé lourd dans la balance des citoyens, qui demandaient la tenue d’un référendum. La Ville a préféré retirer le projet de règlement.

Mesures pour l’insonorisation

Le promoteur est donc retourné à sa table à dessin, pour revenir avec des plans qui respectent la réglementation actuelle. Au passage, Richard Lagacé précise qu’une attention particulière a été portée à l’insonorisation de l’immeuble.

«Nous avons eu recours aux services d’une firme acousticienne afin de nous conseiller à optimiser le rendement acoustique de l’immeuble», confirme M. Lagacé. L’installation de fenêtres conçues avec des verres laminés de 4 à 6 mm d’épaisseur et d’un calfeutrage maximal aux périmètres des fenêtres permettra ainsi de réduire le bruit en provenance de l’extérieur, évalue-t-il.

En un coup d’oeil

4 étages

110 logements

1000 et 1711 pieds carrés de superficie des unités

1000 à 2000$ pour le montant du loyer

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *