Économie
20:57 16 mai 2013 | mise à jour le: 16 mai 2013 à 20:57 temps de lecture: 3 minutes

Des nouvelles du projet Nodélo

Vendredi, quelques citoyens de Charlesbourg qui ont demandé une ouverture de registre pourront exiger la tenue d’un référendum sur l’aménagement résidentiel qui s’élèvera sur le territoire entre les sorties George-Muir et Bernier Est. Prévenant le coup, la Société immobilière Leboeuf a convié les médias jeudi matin pour faire le point sur le projet d’écoquartier qu’elle envisage implanter depuis quatre ans sur ces terres dont elle est propriétaire.

Une «mini-ville»: c’est ainsi que le promoteur Sébastien Leboeuf qualifie son projet Nodélo qui, dans un espace de trois millions de pieds, prévoit à terme la construction de 1600 lieux de vie. Condos multifamiliaux, duplex, maisons de ville, logements sociaux, unités pour personnes âgées, commerces et services de proximité (cliniques dentaires et médicales, pharmacies, restaurants, épiceries, garderies…), parc central, pistes cyclables et un lac composeront pour l’essentiel ce nouveau quartier conçu à l’européenne, qui se veut intergénérationnel et écologique. Les espaces verts, publics et privés confondus, couvriront plus de 50 % de la superficie totale, d’où le statut d’«écoquartier» auquel prétend le promoteur.

La création de 1,25 stationnement par unité d’hébergement, comparativement à une moyenne de 2,5 dans les projets standards, et l’amélioration de la desserte en transport collectif préviendront le risque d’une augmentation de la circulation dans les rues avoisinantes. Le réaménagement du boulevard George-Muir permettra du reste de diriger d’emblée les automobilistes vers l’autoroute Laurentienne. Un mur coupe-son le long de celle-ci prémunira pour sa part contre la pollution sonore.

Phase I

Nodélo prévoit un développement en quatre phases, qui devrait s’échelonner sur six ou huit ans, pour un investissement total de 500 M$. Bien que soumis au verdict de la signature du registre et du possible processus référendaire, la construction devrait s’amorcer à l’été ou l’automne 2013, selon le souhait de Sébastien Leboeuf.

Cette première phase comprendra un édifice d’une centaine d’unités pour personnes âgées et un immeuble locatif de plus ou moins 90 unités pour les familles, tous deux avec un rez-de-chaussée commercial avec services de proximité. Un petit centre commercial et une garderie compléteront le tableau.

Registre

Les citoyens qui s’opposent au changement de zonage que requiert l’écoquartier Nodélo sont invités à signer le registre le 17 mai, au bureau d’arrondissement de Charlesbourg, entre 9 h et 19 h. Seuls sont concernés ceux qui en ont fait la demande, soit les résidents du secteur des rues de l’Angelot, de Bigorre, Éric, Anne-Bellehache, Sainte-Vincence, du Bienheureux-Jean-XII, du carré Aristote, Saint-Ferdinand, de Cléon, George-Muir et Zoé-Blais.

À lire aussi: Ouverture de registre pour le projet Nodélo.

 

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *