Économie
16:50 2 août 2013 | mise à jour le: 2 août 2013 à 16:50 temps de lecture: 3 minutes

Une application web pour le bricoleur en herbe

Ancien estimateur en quincaillerie, François Lepage vient de lancer une application web, le Constructeur virtuel, qui permet de planifier et de budgéter par soi-même la construction de projets de petite envergure comme des patios, des garages, des remises et des chalets, de même que l’agrandissement d’unités déjà existantes.

Facile d’utilisation, le logiciel accompagne l’internaute étape par étape dans la création du plan de construction désiré: dimensions, fondations, divisions, isolation, revêtements, portes et fenêtres, planchers…, jusqu’au style du toit et à sa couleur. Chaque décision modifie l’image, qu’on peut visualiser en 3D, en plan ou en coupe. Le prix estimé s’ajuste en fonction des options retenues. Lorsque le résultat est au goût de l’utilisateur, il peut imprimer la liste des matériaux afin de demander une soumission auprès de son quincailler.

«C’est un estimateur pour M.-Mme-Tout-le-monde», résume François Lepage, qui précise néanmoins que le projet élaboré par le logiciel devra être validé par un professionnel, qu’il s’agisse du quincailler qui vérifiera la disponibilité des matériaux ou de l’entrepreneur qui évaluera la qualité du sol sur lequel s’élèvera la construction. Ces possibles imprévus expliquent d’ailleurs que les estimations de coûts sont fixées à partir d’une moyenne légèrement majorée des prix du marché afin d’éviter de mauvaises surprises à l’utilisateur.

Un outil en développement

Diplômé en génie civil et entrepreneur général à son compte depuis 5 ans, le natif de Charlesbourg s’est associé à l’agence web de Québec Nexun Média pour qu’elle se charge de l’interface et de l’ergonomie du Constructeur virtuel. Celui-ci fait présentement l’objet d’une demande de brevet mondial. Selon les recherches menées par l’entrepreneur, aucun logiciel ne présente toutes ces fonctionnalités

Pour l’heure gratuite, l’application deviendra éventuellement payante après la période de rodage. Lancée depuis deux mois et tout à fait fonctionnelle, elle n’est pas moins appelée à s’ajuster au besoin en fonction des commentaires reçus. À ce titre d’ailleurs, d’autres outils sont à prévoir dans la même veine; l’entrepreneur n’exclut pas, à plus long terme, de mettre en marché l’équivalent pour les unités résidentielles. Il évalue également la possibilité d’établir des associations avec des quincaillers pour que les utilisateurs puissent faire une soumission en ligne qui serait directement acheminée à un marchand partenaire.

Accessible à www.constructeurvirtuel.com, l’outil est compatible avec iPad, iPhone et la version récente de la plupart des navigateurs (Firefox, Chrome, Safari…).

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *