Actualités
10:29 1 septembre 2021 | mise à jour le: 1 septembre 2021 à 15:19 Temps de lecture: 3 minutes

Spiritueux de Charlesbourg récompensés

Spiritueux de Charlesbourg récompensés
Photo: Métro média - Mona LechasseurLa Distillerie de Québec fête ses cinq ans.

ENTREPRISE. Combiner art ancestral raffiné et savoir-faire moderne, voilà le défi que se sont lancés Christophe Légasse et David Lévesque il y a cinq ans lorsqu’ils ont installé leur projet d’entreprise dans le parc industriel de Charlesbourg. L’entreprise surfe aujourd’hui sur la popularité grandissante des microdistilleries québécoises, et leurs efforts sont maintenant récompensés.

Paufiner le projet

L’idée a commencé à se concrétiser en 2013. «Nous venons du milieu de l’informatique, révèle Christophe Légasse. Nous avons commencé à nous intéresser au processus de fabrication des spiritueux par curiosité. De fil en aiguille, on est allé suivre des formations spécialisées aux États-Unis. On voyait la croissance des microdistilleries là-bas et on sentait qu’il y avait du potentiel ici aussi.» Ils ont mis trois ans à planifier l’ouverture et à s’approprier les multiples règlements du milieu. «Il fallait comprendre parfaitement les lois et les règlements avant de commencer, mentionne-t-il. C’était très compliqué, mais on était sérieux dans nos démarches.»

 

L’entreprise vend exclusivement à la Société des alcools du Québec (SAQ), qui a le monopole des ventes et de la distribution. Elle fabrique de la vodka à base de maïs et d’eau des Laurentides filtrée au charbon de noix de coco. Elle offre aussi du dry gin, du gin vieilli en petits fûts de whisky et du rhum ambré d’inspiration britannique fabriqué à partir de mélasse et de sucre de canne. «Depuis 2018, on peut vendre aussi sur place, précise David Lévesque. On ouvre le comptoir de la distillerie les vendredis et samedis. Ça nous permet d’être en contact avec nos clients, des touristes et les gens du secteur.» L’entreprise a d’ailleurs produit plus de 5000 litres de désinfectant au début de la pandémie.

Distinctions internationales

Les deux entrepreneurs envoient leurs spiritueux dans des compétitions nationales et internationales. «Ce sont des compétitions à l’aveugle auprès de juges qui vont évaluer les produits et donner une note, poursuit Christophe Légasse. Pour nous, c’est une façon de confirmer que nos alcools sont bons et qu’ils rejoignent les standards de qualité internationale. Tous nos produits ont reçu des médailles, dont le gin vieilli qui en a reçu cinq depuis 2019.»

 

«On prend le temps de bien faire les choses, un produit à la fois.»

-David Lévesque, co-propriétaire

L’histoire à l’avant-plan

Au Canada, les premières distilleries se sont installées à Québec. Les entrepreneurs ont voulu mettre à l’avant-plan les lieux historiques à travers leurs bouteilles. «On puise nos idées de recettes dans les ingrédients du terroir, ajoute David Lévesque. Les noms de nos produits réfèrent aussi à des lieux qui ont marqué l’histoire.»

La Distillerie de Québec exporte maintenant ses produits dans d’autres provinces, et poursuivra ses démarches pour vendre à l’étranger.

Plus d’informations sur le site www.distilleriedequebec.ca

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *