Actualités
10:51 3 juin 2021 | mise à jour le: 3 juin 2021 à 10:54 temps de lecture: 4 minutes

Une visite des nouvelles écoles en images

Une visite des nouvelles écoles en images
La fenestration sera abondante et les escaliers seront spacieux et ouverts. Illustration gracieuseté

Les premières images de l’intérieur des écoles qui seront construites à Charlesbourg sur l’ancien site du zoo ont été dévoilées mercredi. Ces projets permettront de répondre aux besoins identifiés dans cet arrondissement, qui est marqué par une croissance constante et importante du nombre de familles. L’école primaire devrait accueillir ses premiers élèves à la rentrée 2023-2024, alors qu’il faudra attendre une année supplémentaire pour l’école secondaire.

Aménagements intérieurs

Les espaces communs, comme la cafétéria et les atriums, favoriseront la socialisation et le sentiment d’appartenance. Le mobilier et les accessoires seront mobiles et flexibles dans certaines aires communes pour pouvoir changer la configuration selon les besoins. Comme les autres nouvelles écoles québécoises, ces deux établissements arboreront une identité architecturale mettant en valeur des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium. «Le bois favorise un son optimal dans des grands locaux, en plus d’être calmant, a expliqué la directrice générale du Centre de services scolaire des Premières-Seigneuries, Marie-Claude Asselin qui se réjouit de l’avancement du projet. Nous avons aussi un souci de fonctionnalité et de durabilité comme le montre les esquisses. Par exemple, l’école primaire aura des parcours intérieurs pour faire bouger les élèves quand le temps sera moins clément pour sortir à l’extérieur. Il y aura aussi un atrium, ce qui est rare dans une école primaire.»

Dans l’école secondaire, les fenêtres seront très abondantes pour laisser entrer la lumière naturelle. L’intérieur a été conçu pour créer de petites communautés d’apprentissage afin de créer un sentiment d’appartenance. Il y aura aussi des incubateurs d’entreprise à même l’école pour faire du mentorat à des élèves dans leurs projets d’orientation. «Les espaces seront vastes, mais les matériaux ont été pensés pour favoriser un son acoustique idéal pour les apprentissages, a précisé Marie-Claude Asselin. La bibliothèque sera au cœur de l’établissement et non dans un coin sombre au fond de l’école. Elle offrira une vue en plongée sur le gymnase et l’atrium.»

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a expliqué l’ampleur du projet. «On est en train de construire nos nouvelles générations d’école, dans une perspective d’échanges et de collaboration. On est confiant de créer un sentiment d’appartenance fort et donc plus de réussite scolaire et plus de Québécois qui prennent leur place dans le Québec. Au total, les deux projets sont estimés à 200M$.»

Un terrain extérieur inspirant

Des espaces de jeux extérieurs, des espaces de type potager, une piste cyclable qui mène aux écoles et un terrain multisports naturel seront aménagés et serviront aussi à la communauté. «Les enseignants seront libres de sortir de leur classe pour enseigner  à l’extérieur, puisque le terrain et les aménagements permettront cette flexibilité», a ajouté Marie-Claude Asselin. Quant à l’ancien bâtiment d’accueil du zoo, il sera mis en valeur en tant qu’espace commun, tel un grand gazebo lumineux, au profit des élèves et de la communauté pour des projets rassembleurs.

La Société québécoise des infrastructures agit à titre de gestionnaire pour le projet, dont les travaux de construction commenceront sous peu. L’école secondaire pourra accueillir 1 256 élèves. Quant à l’école primaire, environ 768 élèves sont attendus dans 32 classes. «Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la population de Charlesbourg et même de toute la couronne nord de Québec, a mentionné Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et député de Charlesbourg. Ce sera des écoles modernes avec une vision de socialisation au grand bénéfice des gens de Charlesbourg.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *