Actualités
10:45 26 avril 2021 | mise à jour le: 26 avril 2021 à 10:45 temps de lecture: 5 minutes

Travail et école à la maison: Maintenir l’équilibre

Travail et école à la maison: Maintenir l’équilibre
Photo: 123RFL'école à la maison pose de grands défis aux familles.

CONSEILS. Bon nombre de parents se retrouvent coincés entre le désir de répondre aux objectifs du travail, s’occuper adéquatement de leurs enfants et gérer les exigences scolaires. Cette performance ressentie dans toutes les sphères de leur vie peut engendrer bien des maux de tête. Voici donc quelques conseils qui, mis en pratique, favoriseront certainement l’équilibre entre les membres d’une famille qui vivent ensemble 24h/24.

S’organiser

Selon Valérie Plante-Lepage, psychoéducatrice à la clinique de psychologie Mana de Charlesbourg, un élément important consiste à écrire en un seul agenda familial les activités de tous pour rendre l’information facilement accessible. «On peut y surligner les moments durant lesquels les parents ne peuvent être dérangés, comme pendant un appel ou une rencontre virtuelle, à moins d’une situation d’urgence, explique-t-elle. Il est d’ailleurs important d’expliquer à l’enfant ce qu’est précisément une situation d’urgence. Les parents pourraient placer un signe visuel lorsqu’ils ne peuvent être dérangés, comme allumer le ventilateur, ou un placer un objet devant leur bureau.»

L’organisation des repas peut aussi être facilitante. Idéalement, on privilégie des repas prêts à l’avance pour éviter de passer trop de temps dans la cuisine le jour. On prépare des collations rapides pour rendre les enfants autonomes dans le garde-manger.

On favorise aussi un espace de travail rangé, désencombré et confortable, autant pour le parent que pour l’enfant, avec tout le matériel nécessaire à portée de main. «Cela amène une régularité dans la routine de travail, et permet à tout le monde de ne pas perdre du temps à chercher les outils de travail, précise la psychoéducatrice. Pour les enfants plus jeunes, on essaie de créer un espace plus près des parents pour combler leur besoin d’accompagnement plus étroit. Ces habitudes favorisent les apprentissages.» Une bonne habitude à prendre est de remettre en ordre l’espace de travail le soir, et à charger les batteries des appareils électroniques pour qu’ils soient disponibles le lendemain matin. À noter que l’utilisation d’écouteurs peut être pratique pour éviter d’être déconcentré par des sons environnants.

Les temps libres

Il est bien d’organiser les moments libres des enfants, et de prévoir à l’horaire un moment de qualité parent-enfant. «L’enfant peut donc être moins porté à aller voir son parent, car il sait qu’il aura plus tard dans la journée son moment privilégié, mentionne-t-elle. Il est aussi vraiment approprié de laisser l’enfant s’ennuyer un peu pour lui permettre de laisser de la place à la créativité.» La spécialiste précise aussi qu’il est de mise de constater le travail scolaire accompli durant la journée. Cela permet de montrer à l’enfant que ce qu’il fait est important. «Le parent peut en profiter pour souligner ses réussites et son organisation, ce qui générerait un renforcement positif.»

Flexibilité et acceptation

Il est tout à fait normal de ne pas arriver à tout faire dans un contexte de travail et école à la maison. «La flexibilité dans l’attitude, dans l’horaire et dans les règles favorise l’harmonie dans la maison, note Valérie Plante-Lepage. Il est normal que tout ne soit pas parfait. Il peut être bénéfique de prendre 30 minutes avec les enfants en plein milieu de l’après-midi, et reprendre un peu de travail le soir.» Quand il y a plusieurs horaires à gérer dans une maison, il faut aussi repenser à ce qui est vraiment important. «Par exemple, les parents peuvent établir trois règles vraiment importantes à respecter, et en assouplir d’autres.»

S’adapter, la clé

Les confinements peuvent modifier les rôles des membres de la famille, ce qui favorise l’autonomie et la responsabilisation des enfants plus grands. Par exemple, un enfant peut être amené à faire des tâches ménagères, et les parents peuvent gérer d’autres tâches que celles auxquelles ils sont habitués. La clé, s’est de s’adapter, et de s’entraider.

Quand rien ne va plus

Quand la motivation à l’école baisse et que le jeune tend à laisser aller son désir de réussite, il est important de prendre l’enfant en charge rapidement en discutant avec lui et avec son enseignant. Pour les plus jeunes, un plan de travail allégé étalé sur une plus longue période peut être envisagé. «L’enfant peut prendre des pauses plus longues, et faire des séquences de travail plus courtes, précise-t-elle. Il existe aussi des ressources, comme Allo Prof, qui offrent des travaux dynamiques et ludiques pour le primaire et le secondaire. La Ligne Parents peut leur permettre d’évacuer les tensions accumulées. Par-dessous tout, il est important de ne pas se comparer à d’autres familles, qui ont chacune leur propre situation.»

Finalement, les parents ont vraiment intérêt à s’offrir un moment pour eux à tous les jours, peu importe le temps. Se faire un bon café, prendre une belle marche dans le quartier ou appeler un ami sont des exemples simples qui permettent une pause du quotidien et le maintien de l’équilibre dans les relations familiales.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *