Actualités
19:54 26 mai 2011 | mise à jour le: 26 mai 2011 à 19:54 temps de lecture: 3 minutes

Claude Dumas et Marc-André Perron honorés pour leur engagement

Fidèles à leurs habitudes, les responsables des prix Gracia-Boivin et Pierre-Garon ont profité de la tenue du Mérite bénévole de Charlesbourg pour honorer deux personnalités en leur décernant ces prix pour leur implication au service de la population ou par leur passion pour les arts visuels et les arts de la scène.

Le prix Gracia-Boivin a été remis à Claude Dumas, un bénévole ayant œuvré pendant plus de 30 ans au sein de nombreux organismes de Charlesbourg. La relocalisation de l’église Notre-Dame-des-Laurentides et la relocalisation de la Maison des jeunes La Marginale dans le même secteur sont deux exemples concrets de son engagement exemplaire dans sa communauté.

M. Dumas se caractérise comme étant un homme de cœur et d’action qui se distingue aussi par sa générosité et son humilité. Il accepte toujours avec beaucoup d’enthousiasme de donner de son temps pour le mieux-être des gens de la communauté. Il le fait à l’écart des projecteurs, car son action bénévole est pour lui dans la normalité des choses.

Par son engagement bénévole, il a grandement participé au développement du quartier des Laurentides. Il s’est impliqué dans plusieurs causes touchant autant les jeunes, les adolescents que les adultes. C’est d’ailleurs ce qui explique la reconnaissance qu’ont pour lui les résidents de son quartier. Il a reçu le prix Gracia-Boivin pour l’ensemble de son œuvre et pour son incomparable implication au service des gens de son territoire.

Prix Pierre-Garon

Marc-André Perron a pour sa part mis la main sur le prix Pierre-Garon. Récipiendaire du prix du Lieutenant-gouverneur en 2003 pour l’ensemble de ses engagements et de ses résultats scolaires, le lauréat enseigne actuellement les arts plastiques à l’école Saint-Pierre et des Sentiers.

L’une de ses plus grandes réalisations a certes été la création d’une troupe de théâtre qui célèbre en 2011 ses 10 ans d’existence. Cette dernière réunit des étudiants de niveaux secondaire, collégial et universitaire. Elle lui permet de concilier l’écriture et le jeu puisqu’il occupe plusieurs rôles, soit responsable, écrivain, comédien et metteur en scène.

Chacune de ses créations est unique et traite d’un sujet d’actualité dont l’objectif est de sensibiliser les spectateurs tout en permettant aux jeunes d’exploiter tous leurs talents et de développer un intérêt pour l’art de la scène. «Aimer, c’est s’engager, c’est travailler, c’est être intéressé et c’est créer», de dire Marc-André Perron. Ce dernier sait donc très bien conjuguer tous ces verbes au présent.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *