Actualités
19:12 27 octobre 2011 | mise à jour le: 27 octobre 2011 à 19:12 temps de lecture: 3 minutes

Pierre Boutet immortalisé à la Bibliothèque de Charlesbourg

De manière à perpétuer à titre posthume la carrière internationale qu’a connu le ténor de Charlesbourg, Pierre Boutet, décédé en 2010, l’arrondissement de Charlesbourg a procédé à la dénomination de l’auditorium de la Bibliothèque de Charlesbourg en son nom.

Une brève cérémonie au eu lieu le 26 octobre dernier en présence de l’épouse du ténor, Aline, de ses enfants, René, Lucie et Sylvie, de ses petits-enfants Simon, Rachel et Marianne, ainsi que de nombreux parents et amis de la famille. Deux de ses trois enfants, René et Sylvie, y sont allés de témoignages touchants de ce que leur père leur a légués.

Pour un, René a déridé la centaine de personnes présentes pour cet hommage en décrivant avec justesse ce qui avait caractérisé son père. À plusieurs reprises, il a décrit des faits cocasses et des situations qui ont rappelé bien des souvenirs à bien des gens.

«Mon père aurait été très honoré et bien fier de ce geste de la part de l’arrondissement, a mentionné René Boutet. Les membres de notre famille sont bien heureux et très touchés de cette reconnaissance. Ma mère est bien contente de la tournure des événements. Elle a bien apprécié le fait de revoir papa chanté en 1964 sur les ondes de Radio-Canada. Ça lui a rappelé bien des souvenirs. La famille aimerait remercier l’arrondissement pour cet honneur, particulièrement le conseiller en communication, Guy Jobin, France René, Mija Lavoie et Guy Julien de la bibliothèque. Le respect démontré à mon père nous touche droit au cœur.»

Pierre Boutet était un ténor de réputation internationale qui a remporté de nombreux concours en carrière. Il s’est notamment produit comme soliste tant à l’opéra qu’à l’oratorio, qu’en concert. Il a chanté sur les plus grandes scènes avec les orchestres canadiens, américains et européens les plus prestigieux.

Citoyen de Charlesbourg pendant un demi-siècle, M. Boutet a toujours favorisé l’émergence de jeunes talents. Il a encouragé la diffusion de la musique canadienne et la création d’œuvres québécoises tout au long de sa carrière. Il a ainsi commandé une quinzaine d’œuvres pour orchestre à de jeunes compositeurs de Québec.

Parmi les prix importants qu’il a reçus, mentionnons le titre de chevalier de l’ordre du Canada en 1990 et celui du Québec en 2005. Le prix Pierre-Garon de la Ville de Charlesbourg, l’Ordre de la musique française Rémy-Martin et la Décoration des Forces canadiennes figurent au nombre des autres distinctions qui lui ont été décernées.

«Pierre Boutet mérite amplement l’hommage posthume que nous lui rendons aujourd’hui, a indiqué la présidente de l’arrondissement de Charlesbourg, Odette Simoneau. Je remercie Aline Boutet et tous les membres de sa famille d’avoir accepté

que nous lui témoignions notre plus grand respect en baptisant celle salle l’auditorium Pierre-Boutet.»

Charlesbourg Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

18:04 23 avril 2009 | mise à jour le: 23 avril 2009 à 18:04 temps de lecture: 1 minutes
Au loup!

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *