Actualités
15:01 31 mai 2018 | mise à jour le: 31 mai 2018 à 15:01 temps de lecture: 3 minutes

Une médaille pour un jeune homme marquant

Louis-David Bernier-Cloutier s’est vu remettre la médaille du Lieutenant-gouverneur pour son passage remarqué à l’école secondaire Saint-Jean-Eudes.

Louis-David a occupé les positions de quart-arrière et receveur avec les Condors

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

«C’est certain que je suis très heureux. Mais mon implication n’est pas dans l’objectif de gagner des prix. Avant de recevoir ma médaille, je n’étais même pas au courant de son existence. Je le fais parce que j’aime ça», souligne-t-il, en toute humilité.

Une longue histoire d’amour

Louis-David a commencé son implication dans le football alors qu’il était en 4e année du primaire à l’école Saint-Cœur de Marie, que chapeaute Saint-Jean-Eudes.

Une fois entré au secondaire, il a poursuivi sa passion avec les Condors tout au long de son parcours académique. La personnalité et l’attitude de Louis-David, tant sur le terrain qu’à l’extérieur, a su attirer l’attention.

«Dans l’équipe, c’était un bon leader. Quand on lui demandait une consigne, elle était tout le temps bien exécutée de la bonne manière et avec sérieux. Dans les corridors, je pense que tout le monde aime être autour de lui. Il a une aura positive. Pour l’organisation, on perd un gros morceau», avoue Olivier Ruelland-Giguère, coach de football.

Jean-Frédéric Gagné, responsable du programme de football, est d’avis que le passage du joueur va laisser sa marque dans les murs de l’école. «Louis-David est un modèle pour les plus jeunes par son éthique de travail, sa persévérance et son désir de réussir. Il incarne très bien les valeurs du programme: discipline, engagement et fierté.»

Le jeune homme était donc un candidat tout indiqué pour recevoir la médaille du Lieutenant-gouverneur qui reconnaît la détermination et le dépassement de soi d’individus qui exercent une influence positive au sein de leur communauté.

«Quand est venu le temps de soumettre les mises en candidatures, le nom de Louis-David était une évidence. Ce n’est pas seulement au niveau du football. La direction et certains enseignants ont aussi poussé en sa faveur», précise Olivier Ruelland-Giguère.

Le football il en «mange» et Louis-David vit un véritable attachement avec ce sport, même s’il avoue que parfois la tâche est exigeante. «Quand je coach les Mini-Condors, je redonne au suivant et ça me fait plaisir. Parfois, ce n’est pas toujours facile avec les jeunes. Je me fâche, car je veux que le travail soit bien fait. C’est un partage de mes connaissances que je leur fais.»    

Graduant cette année au secondaire, ce sont les études collégiales qui l’attendent cet automne en sciences humaines au Campus Charlesbourg du Cégep Limoilou. Il évoluera entre-temps au sein des Titans tout en gardant un lien dans le giron de ses amours, les Condors.    

Olivier Ruelland-Giguère, coach, et Louis-David Bernier-Cloutier dont le rêve est de devenir psychologue sportif.

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *