Actualités
17:10 16 février 2018 | mise à jour le: 16 février 2018 à 17:10 temps de lecture: 3 minutes

Opération de séduction pour attirer de futurs camionneurs

L’industrie du transport n’est pas épargnée par la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement au Québec. Le Centre de formation de transport de Charlesbourg (CFTC) doit redoubler d’efforts pour séduire les futurs élèves alors que le nombre d’inscriptions est en baisse. 

Les entreprises de transport peinent à trouver de la main-d’œuvre alors que le Centre de formation en transport de Charlesbourg a formé 75 personnes de moins l’an dernier qu’en 2016.

Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier

La simple entrée du mot «transport» dans la barre de recherche du site d’Emploi Québec, permet de trouver plus de 3 000 offres d’emploi dans toutes les régions du Québec. Pourtant, l’an dernier, le CFTC a fait face à un nombre d’inscriptions un peu plus bas que l’année précédente, soit une baisse d’environ 75 inscriptions sur les 1350 habituelles.

Directeur du Centre de formation en transport de Charlesbourg, Eddy Vallières, explique qu’il y a présentement des changements qui s’effectuent dans l’industrie du transport au Québec afin que la profession soit plus attrayante pour les jeunes travailleurs.

Le taux de placement des diplômés du CFTC est actuellement de 87%. Le 13% qui n’accède pas à un emploi en transport le fait bien souvent par choix, mentionne le directeur de l’établissement. «Certains n’ont tout simplement pas le profil ou l’intérêt».

La formation à Charlesbourg est d’une durée de quatre mois. Les professeurs du centre de formation de Charlesbourg et de Saint-Jérôme, les deux seuls du système public, se déplacent également dans toutes les régions du Québec pour dispenser les cours théoriques et pratiques. Il existe également des formations au privé. La formation est offerte de jour, de soir et de fin de semaine afin d’en favoriser l’accessibilité pour les élèves qui sont sur le marché du travail.

Les préalables pour suivre une formation en transport sont l’anglais, le français et les mathématiques de quatrième secondaire, ou l’équivalent, ainsi qu’un permis de conduire qui comporte un dossier de moins de quatre points d’inaptitude.

Il est possible de visiter la page Facebook du Centre de formation en transport de Charlesbourg pour être à l’affut des formations et des événements de recrutement. Une séance d’information pour le DEP en Transport par camion afin de connaître les détails de la formation et les procédures d’inscription a eu lieu le 17 janvier dernier.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *