Actualités
17:53 5 mars 2018 | mise à jour le: 5 mars 2018 à 17:53 temps de lecture: 4 minutes

De l’inspiration à l’état pur

Des élèves de l’école des Sentiers ont pris part au rassemblement «UNIS» qui se tenait le 22 février au Théâtre St-Denis à Montréal.

Des élèves de l’école des Sentiers ont participé au grand rassemblement à Montréal.

Photo gracieuseté – Stephane Briere

Annuellement, ceux et celles qui s’impliquent dans le mouvement  «UNIS» se réunissent pour se laisser inspirer par des gens issus de tous les milieux. Des jeunes de partout au Québec, dont une vingtaine de l’école des Sentiers se sont donnés rendez-vous à Montréal. L’événement est aussi célébré en même temps partout dans le monde.

«UNIS pour l’action» est un mouvement de jeunes pour le changement local et international fondé il y a 20 ans par les frères Craig et Mark Kielburger. La mission de l’organisme est de transformer une génération individualiste, en une génération unie menée par la compassion et l’esprit de communauté.

Dans le cadre de ce mouvement, l’école des Sentiers a joint le volet

«UNIS à l’école» qui offre des ressources aux enseignantes et enseignants ainsi que des opportunités d’apprentissage aux élèves. Chaque geste compte et tous et chacun sont en mesure de faire une différence dans le monde dans lequel nous vivons, est en résumé la philosophie derrière le mouvement.

Pour les élèves de l’école des Sentiers, cela se traduit par de petits gestes locaux et ainsi faire la différence ailleurs dans le monde. Ils ont choisi de supporter financièrement Haïti depuis deux ans, volet santé, par différentes levées de fonds (vente de roses, journées silencieuses, vente de chocolat chaud etc).      

Des conférenciers motivants

Du nombre, notons la présence de Maripier Morin, Jasmin Roy, Nicolas Ouellet, Laurence Nerbonne, Alice Morel-Michaud, Olie Pullen et Karl Wolf. Ils étaient tous invités à prendre la parole sous forme de conférences.

«Les sujets sont toujours en lien avec la persévérence et le dépassement de soi. C’est toujours pour démontrer que, quand on veut, on peut,» explique Karine Asselin accompagnatrice et professionnelle à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire à l’école des Sentiers.

Pour Élizabeth Sirois, étudiante en 4e secondaire, le discours de l’athlète paralympique Aurélie Rivard a été marquant: «Moi aussi, je fais de la natation comme elle, et je vise d’aller au Jeux paralympiques un jour. J’ai été touchée, j’ai pleuré.» Élizabeth, qui en est à sa troisième participation au Théâtre St-Denis, revient toujours de l’événement avec le désir de changer le monde.

Audrey Huot, étudiante en 5e secondaire a été inspirée par des témoignages de personnes du même âge qu’elle.

«Ce qui m’a le plus touchée c’est qu’on est capable nous aussi de faire des changements dans notre milieu comme l’actrice Alice Morel-Michaud ou l’animateur de l’événement Éliott Miville-Deschênes.»

À 14 ans seulement, ce dernier a mis sur pied un comité dans son école «les amis de Craig» pour amasser de l’argent qui sera versé au mouvement «UNIS».

Les participants de la journée du 22 février reviennent dans leur communauté «gonflés à  bloc» et la tête pleine de projets.

«On revient de l’événement et on jase ensemble dans l’autobus sur le chemin du retour», explique Karine Asselin.  

Audrey Huot, qui sera au CEGEP l’automne prochain, pense implanter un comité pour poursuivre la mission du mouvement. Son bagages acquis avec «UNIS» va continuer de la suivre.  

Élizabeth Sirois, Karine Asselin et Audrey Huot

Photo TC Media – Jean-Philippe Dionne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *