Actualités
18:03 2 août 2018 | mise à jour le: 2 août 2018 à 18:03 temps de lecture: 3 minutes

Ça va «brasser» à Charlesbourg

Décidément, le monde de la bière prend d’assaut Charlesbourg. Après La Brasserie Générale et Emporium, une troisième microbrasserie verra le jour dans l’arrondissement. 

Alain Rochette et ses associés ont suivi un cours en brassage de bière à Montréal pour avoir une base dans le domaine mais prévoient quand même engager des spécialistes en la matière.

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

L’usine installera ses activités au Marché Jean-Talon en collaboration avec son propriétaire, Patrick Lessard, qui fait partie d’un groupe d’investisseurs sous l’entité Maltco.

Ce dernier est l’un des associés, avec Alain Rochette, dans la microbrasserie Les Maltcommodes à Beauport. C’est d’ailleurs pour cet emplacement que la production de bière sera dédiée, en plus de vendre dans les épiceries et les supermarchés sous forme de canettes.

«On s’est dit qu’il fallait brasser nos propres bières si nous voulions attaquer le marché puisque la consommation à domicile est en forte croissance. Le but est de fabriquer des produits de consommation courante et des produits innovants», souligne Alain Rochette.

Maltco va donc tenter de pénétrer le marché de la canette de bière dans une industrie où les microbrasseries et les grands brasseurs jouent du coude pour se tailler une place sur les tablettes.

Alain Rochette travaille sur son projet!

Photo Métro Média – Jean-Philippe Dionne

«Dès le départ, nous allons avoir le volume et la capacité de produire équivalents à ce qu’avait Archibald avant qu’il soit acheté par Labatt (il y a quatre ans) en distribuant nos produits partout. Le tout jumelé à un marketing et à un design créatif», ajoute Alain Rochette.

Selon une étude de l’Association des microbrasseurs du Québec, en 2017, 9% des bières vendues proviennent des microbrasseries. Selon leurs prévisions, la part augmentera à 12% cette année.   

Un musée 

Le futur emplacement de 20 000 à 25 000 pieds carrés du Marché Jean-Talon sera ouvert au public puisqu’il accueillera un musée de la bière rassemblant des artefacts de nos ancêtres brasseurs, et la possibilité de visites guidées et virtuelles avec casques spéciaux pour vivre le processus de brassage.

«Ce sera à l’image de l’expérience que l’on peut vivre quand on visite un vignoble où c’est possible de déguster les produits tout en découvrant le processus de fabrication, mais avec un petit plus interactif», précise Alain Rochette.    

Une demande de zonage doit être évaluée pas la Ville suivie d’un processus de consultation publique.

Les travaux devraient débuter après le temps des Fêtes, pour se terminer au printemps avec l’ouverture au mois d’avril.   

L’usine de production sera bien visible de l’autoroute Laurentienne par l’installation de murs vitrés

Yves Laroche Photographe

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *