Actualités
22:01 23 juin 2018 | mise à jour le: 23 juin 2018 à 22:01 temps de lecture: 2 minutes

Gestion des drapeaux critiquée au parc de la Jetée

Se gardant de vouloir soulever une guerre de drapeaux, le citoyen Pierre Blanchet s’interroge sur l’absence de l’unifolié aux côtés des étendards de la ville et de la province de Québec au parc de la Jetée, en bordure du fleuve à Sillery. Pourtant, il y a trois mâts érigés sur ce terrain restitué à la municipalité.

De responsabilité municipale, le parc de la Jetée de Sillery comporte trois mâts pouvant accueillir autant de drapeaux durant l’été

Photo Métro Média – François Cattapan

«Je suis déjà venu me plaindre en 2014 et, après une brève cohabitation des trois drapeaux durant l’été 2016, je reviens à la charge parce qu’on a encore placé deux fleurdelisés en un fanion de la Ville l’an passé. Pourtant, le fédéral a contribué à hauteur de 90M$ pour l’aménagement de la Promenade Samuel-De Champlain, qui longe la rive du fleuve», a souligné M. Blanchet lors de la période des questions à l’assemblée du conseil d’arrondissement.

Le résident du secteur estime qu’il serait approprié que le drapeau du Canada côtoie ceux de la ville et de la province dans le parc municipal qui borde le boulevard Champlain, au pied de la côte de Sillery. Il ajoute qu’à son souvenir l’unifolié est toujours le drapeau du pays et que le Québec en fait encore partie.

Esquissant un sourire à l’écoute du récit de la valse et de la disparition de l’étendard rouge et blanc, le président de l’arrondissement Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge, Rémy Normand, a donné raison au citoyen. «Il semble en effet y avoir un certain manque de constance dans la gestion des drapeaux de notre part. Je vais m’en informer et voir à régulariser la situation avant de vous revenir sur le sujet», a assuré l’élu.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *