Actualités
14:38 3 février 2017 | mise à jour le: 3 février 2017 à 14:38 Temps de lecture: 2 minutes

Un moment surréaliste pour la Reine du Carnaval

CARNAVAL DE QUÉBEC. Couronnée Reine du 63e Carnaval de Québec, la duchesse de Charlesbourg, Claudine Julien, est encore sur un nuage. La femme de 33 ans était surtout bien heureuse de partager ce moment avec son conjoint et ses trois enfants.

Dans les heures précédant le couronnement, les sept duchesses étaient réunies ensemble, prêtes pour la grande soirée, après quelques mois très intenses.

«Nous étions excitées et fébriles. Nous voulions vivre ce moment ensemble. Nous nous sommes souhaitées bonne chance. Peu importe qui allait gagner, nous savions que nous le méritions tous», s’est remémoré la traductrice.

Lorsque le Bonhomme Carnaval a posé sa couronne sur sa tête, elle admet avoir senti les papillons traverser son corps : «J’étais tellement contente et comblée de bonheur! C’était surréaliste. J’étais même un peu sous le choc.»

Cette femme épanouie professionnellement et personnellement n’a pas ménagé les efforts dernièrement : «Un grand sentiment de fierté et d’accomplissement», a dit celle qui remercie son conjoint, son fils et ses deux filles ainsi que son employeur pour lui avoir laissé la chance de vivre pleinement cette expérience.

«Cela a fait beaucoup jaser, que je sois une mère de trois enfants. Les gens étaient épatés, ils me demandaient comment j’ai réussi à gérer mon horaire», admet-elle.

Accompagner le Bonhomme!

Jusqu’au 12 février, Claudine Julien continuera de côtoyer les six autres duchesses. Tout ce beau monde suivra le roi de la fête, Bonhomme Carnaval, lors de multiples activités. Son rôle de Reine fait en sorte qu’elle sera appelée à prendre la parole à quelques reprises.

Ensuite, qu’est-ce qui l’attendra pour les prochains mois? «Du repos, lance-t-elle en riant! Je vais reprendre ma routine de travail-famille. Je vais en profiter pour revoir des ami(e)s que je n’ai pas eu la chance de voir dernièrement.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *