Actualités
22:30 16 février 2017 | mise à jour le: 16 février 2017 à 22:30 temps de lecture: 3 minutes

Réouverture du Moulin des Jésuites

PATRIMOINE. Construit en 1742, le Moulin des Jésuites, aujourd’hui devenu un édifice patrimonial, a subi d’importantes rénovations pour améliorer la bâtisse de façon significative. Après une fermeture de plus de six mois, l’édifice situé au 7960, boulevard Henri-Bourassa, a rouvert ses portes aux visiteurs le 15 février.

Le Moulin des Jésuites après les rénovations.

(Photo gracieuseté)

Construit en 1742 sur une parcelle d’un arpent appartenant à la famille Lefebvre, ce moulin à eau desservait un nombre important de fermiers et de colons. Restauré et ouvert au grand public en 1992, le Moulin des Jésuites, considéré comme l’un des plus beaux attraits du Vieux-Charlesbourg, accueille aujourd’hui le Centre d’interprétation de l’histoire du Trait-Carré. D’ailleurs, les rénovations coïncident avec la 25e année d’existence de l’institution.

Aidée de partenaires du milieu, la Ville de Québec a investi 530 000 $, dont 25 000 $ provenant de la Caisse populaire Desjardins de Charlesbourg et 15 000 $ du Moulin des Jésuites.

Michel Boudreau, architecte pour la firme Boudreau Fortier Huot, explique que le projet a été divisé en deux aspects : remplacer la mise en lumière et mettre à niveau la couverture (toiture, fenêtres, planchers et luminaires extérieurs).

La mise en lumière des fenêtres à toute heure du jour «révèle l’âme de l’édifice, comme si les premiers occupants étaient présents et illuminaient les pièces de la maison à la chandelle, comme ils s’y adonnaient à l’époque», peut-on lire dans une missive de l’Arrondissement de Charlesbourg, qui invite la population à visiter l’endroit.

Rénover un site patrimonial n’a pas été une tâche facile. Le défi consistait à moderniser tout en conservant le cachet de la bâtisse : «Effectivement, c’est très important, de répondre M. Boudreau. Notre firme est spécialisée en projets patrimoniaux. Du début à la fin, notre démarche appliquée est très rigoureuse.»

La programmation du Moulin des Jésuites est très diversifiée et adaptée selon les saisons. Au printemps, pour la semaine de relâche, un atelier de fabrication de papier à l’ancienne sera offert. De plus, les 15 et 16 avril, l’activité Œuf-Réka battra son plein avant de laisser place, le mois suivant,  à la fête des mères où les jeunes pourront préparer un mot pour leur maman.

Charlesbourg Express, membre du groupe Québec Hebdo

Le Moulin des Jésuites pendant les rénovations.

Le Moulin des Jésuites avant les rénovations.

(Photo gracieuseté)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *