Actualités
21:44 10 avril 2017 | mise à jour le: 10 avril 2017 à 21:44 Temps de lecture: 3 minutes

Établir les ponts avec les Rendez-vous interculturels

IMMIGRATION. Créé en 2014, le Comité immigration Charlesbourg a pour objectif de favoriser l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes sur leur territoire. Sa dernière initiative, les Rendez-vous interculturels.

Marie-Jade Gagnon et Noël Nakhoul, les deux personnes en charge du projet.

(Photo TC Media – Charles Lalande)

Ce projet consiste à créer des espaces de rencontres qui permettent d’établir des ponts entre les nouveaux arrivants, les citoyens et les acteurs du milieu communautaire et institutionnel de l’arrondissement de Charlesbourg.

Pour y arriver, trois journées d’activités socio-culturelles ont été organisées, afin de permettre l’échange et la découverte. Les deux premières ont été un succès, ont tour à tour clamé Marie-Jade Gagnon et Noël Nakhoul, les co-chargés du projet. Les participants ont apprécié l’expérience, assez pour convaincre des proches de les accompagner lors de l’activité suivante. La troisième aura lieu le dimanche 23 avril.

Rallye hivernal, le rallye de sports d’hiver québécois a attiré 59 citoyens de plusieurs origines, le 12 février dernier, à la patinoire du parc Maurice-Lortie. L’équipement sportif était fourni.

Musique Trad Interculturelle, l’atelier de musique traditionnelle québécoise et internationale, tenu le 26 mars, au Centre Multi-Services Le Complice, a ouvert ses portes à 75 personnes de partout. Pour l’occasion, plusieurs nations étaient représentées : Syrie, Sénégal, Colombie, Cameroun, Mali, Boutan, Argentine, Paraguay, Liban, Burundi, Tanzanie, Russie, Moldavie, Chine, Venezuela et Djibouti.

Potluck des nations, le dimanche 23 avril prochain, le sous-sol de l’église Saint-Pierre-aux-Liens sera le théâtre d’un dîner collectif. Les personnes présentes devront amener un mets traditionnel de son pays d’origine pour trois personnes.

Les activités organisées permettent aux invités d’échanger sur divers sujets.

(Photo gracieuseté)

«Tout est gratuit et offert à tous les groupes d’âges, pour les personnes immigrantes nouvellement arrivées ou non, et aussi pour les citoyens d’origine québécoises», précise M. Nakhoul.

«De plus, un service de garde et d’interprétation est disponible gratuitement», a renchéri sa collègue.

Ces activités sont suivies d’échanges sur les situations vécues par les immigrants, sur leurs besoins et leur culture respective. Aussi, il est possible de s’informer sur un éventuel jumelage entre les différents groupes, et sur les espaces d’implications possibles ainsi que les ressources disponibles.

À savoir si le projet se poursuivra au terme de la troisième et dernière activité, aucune réponse ne peut être offerte pour l’instant. «Nous avons encore beaucoup de travail à faire. Nous allons peut-être continuer, la décision revient au comité», a répondu Marie-Jade Gagnon en concluant. 

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *