Actualités
13:45 18 janvier 2017 | mise à jour le: 18 janvier 2017 à 13:45 temps de lecture: 3 minutes

Six questions à Claudine Julien, duchesse de Charlesbourg

CARNAVAL DE QUÉBEC. À 33 ans, Claudine Julien est la doyenne des sept duchesses de l’édition 2017 du Carnaval de Québec. Mère de trois enfants de 5, 7 et 11 ans, cette traductrice de carrière s’est lancée dans l’aventure pour ajouter de l’expérience dans son bagage bien garni.

Charlesbourg Express: Comment te décrirais-tu? 

Claudine Julien: «Je me considère entière, car je me suis épanouie sur les plans professionnel, familial et personnel. Je suis fonceuse, car j’essaie toujours de sortir de ma zone de confort. De plus, je suis très disciplinée et organisée, puisque j’ai terminé mon baccalauréat en élevant mes enfants seule, puisque mon conjoint devait se déplacer à l’extérieur pour son travail. Finalement, je suis une meneuse avec une assurance silencieuse et une bonne communicatrice avec le sens de la répartie.» 

C.E.: Qu’est-ce que l’expérience du Carnaval t’apporte? De plus, en quoi elle te servira dans le futur? 

C.J.: «Je vais en sortir grandie. Habituée de travailler derrière mon ordinateur, j’ai fait face à ma timidité, en donnant de nombreuses entrevues. J’ai acquis un immense bagage en relations publiques», a dit celle qui va s’ennuyer de la grande famille du Carnaval lorsque l’expérience va se terminer. 

C.E.: En quoi es-tu différente de la duchesse du duché de Charlesbourg de l’an dernier? 

C.J.: «La duchesse de l’année dernière était étudiante et la plus jeune du groupe. Quant à moi, je suis la doyenne, je travaille à temps plein et je suis mère de trois enfants. Toutefois, nous sommes unies par la même passion, le Carnaval, et la même ambition, soit de faire la différence dans notre communauté et réapproprier l’événement aux gens de notre duché.» 

C.E.: Quelles sont tes attentes pour le Carnaval? 

C.J.: «Je m’attends à vivre des moments inoubliables qui resteront gravés à jamais dans ma mémoire. Je vais transmettre ma belle énergie aux carnavaleux afin de leur faire vivre un beau Carnaval. Je vais participer pleinement aux activités et profiter de chaque instant.» 

C.E.: Quelle cause as-tu choisi, et pourquoi? 

C.J. : «J’ai choisi la Fondation du Centre Psycho-Pédagogique de Québec, car elle vient en aide aux élèves de 6 à 16 ans en difficulté d’adaptation sur le plan personnel, scolaire et social. Cette cause me tient à cœur. Ces enfants ont besoin d’une éducation différente pour réussir. En tant que société, nous devons aider la future génération.» 

C.E.: Quel est ton meilleur souvenir du Carnaval? 

C.J.: «Chaque année, depuis que je suis toute petite, ma famille et moi (cousins, cousines, oncles, tantes, etc.) se réunissons au même endroit pour voir le défilé de Charlesbourg. C’est une tradition qui tient toujours aujourd’hui et elle est sacrée.»

Charlesbourg Express, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *