Actualités
12:36 4 juillet 2017 | mise à jour le: 4 juillet 2017 à 12:36 temps de lecture: 3 minutes

Claudine Julien se réoriente vers les communications

CARNAVAL. Couronnée Reine du Carnaval le 27 janvier dernier, Claudine Julien est présentement en période de transition dans sa vie professionnelle.

Claudine Julien est ambassadrice pour la boutique Marciano de Place Sainte-Foy.

Crédit photo – Simon Dufresne Photographe

Il y a quelques semaines, la traductrice a vu le département marketing pour lequel elle travaillait être aboli par le siège social de Calgary.

Devant le fait accompli, elle a choisi d’axer ses recherches vers le domaine des communications.

Femme accomplie, cette mère de famille cherche un nouvel emploi.

Crédit photo – Simon Dufresne Photographe

«Je me dis que rien n’arrive pour rien. J’ai la chance de me réorienter dans un univers qui me passionne. Ça va bien. J’ai quelques entrevues à venir», a laissé entendre la mère de trois enfants.

Au milieu du mois de mars, elle a été recrutée à titre d’ambassadrice pour la boutique Marciano de Place Sainte-Foy : «Je donne de mon temps pour faire du réseautage, de la promotion et diverses séances photos. Je suis d’abord et avant tout une grande passionnée de mode, alors j’adore ça!»

Au mois de juin, elle a aussi tourné un commercial pour l’Hôtel Four Points By Sheraton Québec, situé sur la rue du Marigot, à Charlesbourg.

Passionnée de mode, Claudine Julien ne fait preuve d’aucune timidité devant la caméra.

Crédit photo – Simon Dufresne Photographe

Des souvenirs impérissables

Duchesse de  cet arrondissement, Claudine Julien voit encore son couronnement de Reine comme étant la cerise sur le sundae d’une expérience où elle a appris à connaître six autres duchesses.

«Ce qu’on retire de ces semaines très intenses, ce sont les contacts, les souvenirs et les amitiés créées.»

Son mandat avec la Fondation du Centre de Psycho-Pédagogique de Québec, qui vient en aide aux élèves de 6 à 16 ans en difficulté d’adaptation sur le plan personnel, scolaire et social, a pris fin en même temps que le Carnaval. Toutefois, pour elle, il était hors de question de cesser son implication auprès de la fondation.

«J’ai eu un coup de cœur pour les gens là-bas. Je suis toujours attaché à eux. Je n’avais pas envie de les abandonner et j’aime donner de mon temps pour ces jeunes.»

Le Bonhomme Carnaval pose la couronne sur la tête de Claudine Julien

Photo gracieuseté – Frédéric Lavoie

Charlesbourg Express, membre du groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *