Actualités
21:57 16 novembre 2017 | mise à jour le: 16 novembre 2017 à 21:57 temps de lecture: 3 minutes

Recours collectif contre le MTQ: les citoyens en attente de la décision

Le procès concernant le recours collectif pour les dommages subis par les citoyens habitant aux abords de l’autoroute Laurentienne s’est terminé le 15 novembre.

Les citoyens de l’endroit pourront enfin dormir tranquille.

Photo TC Media – Archives

Débuté le 10 octobre, le procès devait initialement prendre 38 jours d’audition. Réduit à 21 jours, il a finalement duré un total de 16 jours.

«Des ententes prises avant le procès ont accéléré le processus. Aussi, le juge a souligné la belle collaboration entre les avocats des deux côtés. On s’est dit ce qu’on avait à dire de la bonne façon», explique Réal Maltais, l’un des principaux protagonistes de ce long bras de fer.

Le jugement final sera rendu au cours du premier trimestre de 2018. D’ici là, la patience sera de mise. «Le juge déterminera si les demandeurs recevront dommages et intérêts. Si oui, c’est à savoir combien, et comment cela sera partagé, etc.», précise M. Maltais qui fait confiance à la justice pour la fin du processus.

Seule pointe d’amertume de sa part : «Ça aurait pu se faire beaucoup plus vite… Je travaille pour ça depuis 1980», a-t-il avoué.

En juillet dernier, le MTQ a annoncé la construction d’un mur antibruit

Photo TC Media – Archives

«Une pensée pour Maurice»

L’ancien directeur général et entraîneur-chef des Nordiques de Québec, Maurice Filion, a grandement milité dans ce dossier, livrant bataille aux côtés de M. Maltais. M. Filion est décédé le 28 juillet dernier à son domicile, soit quelques semaines avant le début du procès.

«Pendant celui-ci, j’ai beaucoup pensé à Maurice. Pendant ce long combat, il a utilisé sa popularité et son habileté à parler aux médias et aux citoyens à profit.»

Maintenant, il souhaite avoir gain de cause, à la mémoire de son acolyte des dernières décennies.

L’avocat des requérants, Michel C. Chabot, à l’extrême droite, ici accompagné de résidents concernés par ce recours collectif, soit Charles Carrier, Maurice Filion, Marie-Claude Rioux et Réal Maltais

Photo TC Media – Archives

Rappel des faits

En 2009, Maurice Filion, Charles Carrier et Réal Maltais ont voulu aller de l’avant avec un recours collectif de 50M$ contre le MTQ. Le 17 mai 2010, un juge de la Cour supérieure a rejeté la demande, mais le trio s’est rendu en Cour d’appel qui a tranché en leur faveur. Le 4 juillet 2011, le recours collectif était autorisé. Au fil des ans, celui-ci a pris de l’ampleur, de sorte que plus de 1 000 citoyens l’ont joint. Les requérants recherchaient une condamnation en dommages et intérêts pouvant s’élever à 30 000$ par résident membre du groupe.

En juillet dernier, le ministère des Transports du Québec (MTQ) et la Ville de Québec ont annoncé la construction du mur antibruit d’une distance de deux kilomètres entre les boulevards de l’Atrium et Jean-Talon Ouest au coût de 10M$.

«Je suis très satisfait, c’est très bien. J’aurais peut-être quelques modifications à apporter, a laissé entendre M. Maltais. Je fais confiance au maître d’œuvre du dossier, soit le gouvernement du Québec.»

Les citoyens de l’endroit pourront enfin dormir tranquille.

Photo TC Media – Archives

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *