Actualités
23:05 16 avril 2014 | mise à jour le: 16 avril 2014 à 23:05 temps de lecture: 3 minutes

La révolution chocolat

PÂQUES – Depuis trois mois, une révolution se prépare à Charlesbourg. Une révolution qui n’a rien de tranquille, à voir s’activer ceux qui se salissent les mains pour mener à bien leur idéal commun. Pour l’heure, ils poursuivent leur travail dans la presque clandestinité mais, encore quelques semaines et le fruit de leurs efforts éclatera au grand jour. Charlesbourg, Lévis, Neuchâtel, Cap-Rouge…: l’un après l’autre, ils tomberont sous ce nouveau régime, qui devrait même essaimer dans les chaumières de Saint-Nicolas, Trois-Rivières et Boucherville. Êtes-vous prêts pour la révolution chocolat?

«Revisiter la bouchée de chocolat, se mettre à jour, proposer des goûts plus funky… mais sans avoir le petit doigt dans les airs!»: voilà, en ses mots, la mission de Stéphane Champagne, maître chocolatier chez Chocolats Favoris. En janvier dernier, il prenait les rênes du nouveau laboratoire de recherche et développement en chocolats fins, aménagé au deuxième étage de la succursale de Charlesbourg.

Sur sa table de travail, une boîte à idées qui déborde, la somme de tout ce qu’il a appris au fil de sa carrière de chocolatier. S’y greffent les suggestions de son équipe ou de Dominique Brown, propriétaire de Chocolats Favoris. Des étalages de produits de toutes sortes – produits du terroir, produits équitables, produits exotiques – participent à son exploration de saveurs inédites, qui excluent tout arôme artificiel. «Sky is the limit», s’enthousiasme-t-il. Pour en arriver au parfum, à la forme, à la couleur souhaités, il pourra s’y reprendre 10 fois, 20 fois. «C’est une recherche rigoureuse», admet-il, pour laquelle beaucoup d’employés de Chocolats Favoris doivent se sacrifier en devenant, bon gré mal gré, des goûteurs officieux.

Tout ce travail devrait donc donner naissance, dans les prochaines semaines, à deux gammes surprenantes: des choco-desserts et des choco-cocktails. «Du comfort food dans un tout petit chocolat», illustre Stéphane Champagne. De là, d’ailleurs, son idéal: retirer aux fêtes et aux occasions spéciales le monopole du chocolat. «J’aimerais que ça fasse partie du quotidien des gens», formule celui qui a le sentiment d’être à l’aube d’une «révolution chocolat».

Pâques

Il reste que la folie de Pâques frappe fort chez Chocolats Favoris. La succursale de Lévis prépare au-delà de 40 000 moulages qui prennent la forme d’une soixantaine de variétés, disponibles dans les quatre succursales de la région. Mais, si la révolution est à nos portes, elle ne renversera vraisemblablement pas les traditions: «La poule et le lapin, ça demeure nos gros vendeurs», confirme la directrice générale, Virginie Faucher.

Préparez-vous…

-… à l’ouverture de trois nouvelles succursales: Saint-Nicolas, Trois-Rivières et Boucherville.

-… au début de la saison de la crème glacée –trempée dans le chocolat! –, dès le 25 avril.

-… au lancement des nouvelles gammes de chocolats fins concoctées par Stéphane Champagne.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *