Actualités
22:40 8 janvier 2013 | mise à jour le: 8 janvier 2013 à 22:40 temps de lecture: 4 minutes

Anne-Marie Day préoccupée par les dérives du gouvernement conservateur

En ce début d’année 2013, la députée fédérale de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Anne-Marie Day, dans son bilan de la dernière session parlementaire, se dit préoccupée par les dérives du gouvernement conservateur, particulièrement dans les dossiers de l’assurance-emploi et de la protection environnementale (C-45).

«Nous venons de terminer une très grosse session et celle qui s’en vient sera tout aussi importante, a indiqué Anne-Marie Day en entrevue. Tout au long de la dernière session, on na vu un gouvernement fatigué et usé, empêtré dans des scandales et tout à fait incapable de gérer des dossiers complexes comme Nexen et les F-35. Ce ne fut pas une session de tout repos. Comme je suis la porte-parole officielle du NPD en matière d’assurance-emploi, j’ai amorcé une tournée pancanadienne sur la réforme de l’assurance-emploi.»

Avec ses collègues néo-démocrates, Anne-Marie Day a lutté contre le dépôt d’un deuxième projet de loi mammouth de 400 pages en l’espace de quelques mois. On y retrouvait notamment l’abolition pure et simple des mesures environnementales de la Loi sur les eaux navigables, ce qui laissera 99 % des lacs et rivières du pays sans protection.

«Malgré le fait que les Néo-démocrates se soient battus contre ce recul écologique majeur, les Conservateurs se sont bornés et ont tout de même adopté cette aberration. Le NPD s’est aussi opposé formellement à la réforme punitive de l’assurance-emploi entamée par le gouvernement Harper», a précisé la députée de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles.

Cette dernière n’en revient toujours pas que selon le plan déposé par les Conservateurs, certains chômeurs devront accepter n’importe quel emploi jusqu’à 70 % de leur salaire précédent, sous peine de perdre leurs prestations. Pour Mme Day, ce plan entraînera inévitablement un exode de la main-d’œuvre dans plusieurs régions du pays, en plus de punir injustement les travailleurs saisonniers.

«Je me dois de dénoncer l’attitude arrogante du gouvernement, qui a encore une fois utilisé le bâillon à plusieurs reprises. Le manque de transparence et le refus de rendre disponible l’information nécessaire pour faire des choix éclairés démontrent les mépris des Conservateurs envers les Canadiens et leurs institutions démocratiques. Heureusement, le NPD a su les forcer à rendre des comptes. Notre équipe est formée d’administrateurs compétents qui écoutent les Canadiens et dont la priorité est l’intérêt public», a ajouté Mme Day.

Circonscription

Malgré ses occupations comme porte-parole nationale de l’assurance-emploi, Anne-Marie Day n’a pas pour autant négligé ses électeurs de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles. Plusieurs projets l’ont occupée tout au long des derniers mois de 2012.

Elle a entre autres rédigé et présenté un mémoire lors des consultations sur la nouvelle carte électorale proposée par le directeur général des élections. Elle a aussi organisé une rencontre sur les crédits d’impôt pour les personnes handicapées où 117 personnes étaient présentes. Elle a supporté ;les personnes aux prises avec les lenteurs gouvernementales en assurance-emploi, demandes de pardon, prestations fiscales pour enfants et immigration.

Plus localement, elle a été la marraine de la Journée multiculturelle de Charlesbourg, la présidente d’honneur du banquet d’huîtres de la Fondation du CLSC/CHSLD La Source et du concert-bénéfice de la Guignolée de la paroisse Saint-Charles-Borromée. Elle a également choisi dans les derniers mois les 30 récipiendaires de la médaille du jubilé de la reine en plus de sa carte de vœux auprès des élèves en arts plastiques de la Polyvalente de Charlesbourg.

«J’essaie d’être très présente dans la circonscription. J’entends poursuivre en 2013 le travail entamé en 2012. Je considère que nous sommes en année pré préélectoral. En ce sens, nous travaillerons en étroite collaboration avec les membres de l’association néo-démocrate pour se préparer déjà aux prochaines élections générales. J’espère enfin atteindre une vitesse de croisière dans mon travail à Ottawa et auprès de mes électeurs. Depuis mon élection, la vitesse semble toujours augmenter de mois en mois, sans pour autant atteindre un plafond», de conclure Anne-Marie Day.

Charlesbourg Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Anne-Marie Day trace un bilan positif de son travail à Ottawa comme dans la circonscription de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles.
(Photo Denis Fortin)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *