Charlesbourg Express
10:26 14 octobre 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 14:28 Temps de lecture: 2 minutes

Campagne en pandémie et dossiers locaux

Campagne en pandémie et dossiers locaux
Photo: Photo Métro Média Perrine GrusonPierre Paul-Hus a encore une fois gagné le cœur des électeurs du coin.

Le député conservateur de Charlesbourg – Haute-Saint-Charles Pierre Paul-Hus vient de se faire réélire par la population avec un taux record. Malgré ce résultat et même s’il a envisagé l’élection fédérale déclenchée par le gouvernement de Justin Trudeau avec l’objectif de la gagner, le travail de campagne a été plus insécurisant pour le politicien qui n’avait pas autant accès aux électeurs en personne qu’il l’aurait voulu.

«Je voulais m’assurer que la population était toujours satisfaite. Une élection, c’est comme un bulletin, une évaluation», estime le politicien qui avoue s’être senti nerveux le soir de l’élection, n’ayant pas réussi à sentir le pouls de la population aussi bien que dans une campagne hors pandémie, notamment en raison des restrictions liées aux rassemblements.

Heureusement pour lui, le niveau d’appui de la population a démontré un soutien sans faille, alors qu’il a obtenu 44.5% des voix, son meilleur score depuis qu’il a été élu une première fois en 2015.

S’il remercie la population, il se désole d’avoir à ramener au Parlement certains projets de lois de son parti tombés lettres mortes lors du déclenchement des élections, comme c’est l’habitude. «Il y a le projet de loi pour augmenter le chômage à 52 semaines pour les gens malades. Il y a aussi le projet de loi sur l’exploitation sexuelle des mineurs», rappelle M. Paul-Hus qui a hâte de retourner aux Communes faire avancer ces projets.

Dossiers locaux en cours

Entre hier et aujourd’hui, le travail de Pierre Paul-Hus sur le terrain sera sensiblement le même. «On a beaucoup de choses en cours. L’évaluation de la protection du lac Saint-Charles avec le financement pour le protéger; le projet d’agrandissement du Patro à Charlesbourg; retrouver les contacts humains lors des réunions d’organisme», explique-t-il. Le député est préoccupé par le moment auquel les gens vont pouvoir se retrouver, évoquant notamment des bénévoles parfois démotivés par le virtuel, des conseils d’administration dissouts, et des personnes vulnérables isolées.

Sur le terrain et à son bureau de circonscription, Pierre Paul-Hus maintient qu’il continuera à soutenir les citoyens activement et avec la même passion.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *