Charlesbourg Express
10:52 5 février 2021 | mise à jour le: 5 février 2021 à 10:52 temps de lecture: 3 minutes

Une année d’adaptation et de réaction pour Pierre Paul-Hus

Une année d’adaptation et de réaction pour Pierre Paul-Hus
Photo: /Photo gracieusetéLe député Pierre Paul-Hus a l’économie locale et la reprise post-pandémie comme priorités.

POLITIQUE. Afin de les entendre sur cette année si particulière qui vient de se terminer et sur la nouvelle qui commence, le Charlesbourg Express offre une tribune aux élus du secteur, qui ont ainsi l’occasion de faire valoir leurs priorités. Cette semaine, la parole est au député fédéral conservateur Pierre Paul-Hus.

Quel bilan faites-vous de l’année 2020?

«L’année 2020 en deux mots: adaptation et réaction. La situation nous a obligé à s’adapter rapidement et dès la mi-mars, notre priorité a été d’aider les citoyens à l’étranger à être rapatriés et par la suite à orienter les entreprises et les citoyens vers les différents programmes fédéraux.  De plus, à titre de député à la Chambre des communes, j’ai eu le mandat de voter pour les différentes mesures mises en place par le gouvernement.  Parfois des mesures nuisaient au lieu d’aider comme par exemple, la PCU étudiante qui a été catastrophique pour les entreprises.  Elles ont été privées de main d’œuvre habituellement accessible et pour qui demeurer à la maison était plus intéressant que d’aller travailler».

Quel a été votre plus grand défi?

«Le plus grand défi auquel j’ai été confronté est celui de m’adapter à la situation et ne pas perdre de temps afin d’aider les citoyens de ma circonscription.  De plus, le défi personnel à titre de député de l’opposition est d’accepter de ne pas avoir les réponses souhaitées rapidement et efficacement de la part du gouvernement pour aider nos citoyens. La pandémie a frappé de plein fouet et le rôle d’un député est d’aider les citoyens qui lui ont donné le mandat de les représenter. Je m’en suis fait un devoir».

Votre plus grande satisfaction?

«Aider les citoyens de la circonscription qui étaient pris à l’étranger et réussir à rester en contact pour les aider à rentrer au Canada.  Un autre dossier important qui me tient à cœur est la suite du comité sur l’enquête du meurtre de Marylène Lévesque. J’ai réussi à faire voter une motion unanime de la Chambre des communes pour permettre de faire enquête sur les circonstances entourant sa mort et obtenir les réponses pour sa mémoire.  À titre plus personnel, je suis heureux d’avoir la confiance de notre chef et qu’il m’ait confié encore une fois un rôle important dans son cabinet fantôme».   

Vos dossiers à traiter en priorité en 2021 pour Charlesbourg– Haute-Saint-Charles?

«Ma priorité numéro un est de m’assurer que les citoyens et les entreprises réussissent à passer au travers de la pandémie et que notre économie locale puisse reprendre pour le mieux. Dans une vision plus large, je continuerai aussi comme je l’ai fait depuis ma première élection à défendre la préservation du lac Saint-Charles.  Les enjeux de Québec seront aussi au cœur de mes priorités soit l’avenir du projet Laurentia, le développement de l’aéroport avec une vision et un plan de relance, l’Université Laval et l’INO qui œuvrent afin de faire rayonner Québec et le pont de Québec qui doit enfin être réglé».  

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *