Actualités
20:17 22 septembre 2020 | mise à jour le: 25 septembre 2020 à 14:04 temps de lecture: 2 minutes

Maria-Goretti: le promoteur retire son projet immobilier

Maria-Goretti: le promoteur retire son projet immobilier
Photo: (Esquisse gracieuseté)

IMMOBILIER. Alors que les résidents du quartier Maria-Goretti venaient d’obtenir assez de signatures pour la tenue d’un référendum au sujet du projet immobilier du même nom, le promoteur, Drolet Construction, a décidé de retirer son projet dans sa forme actuelle.

Le 3e promoteur au dossier n’a pas plus réussi que les autres à ce que sa proposition de construction soit acceptée par les résidents du coin. Daniel Renaud, partenaire en développement immobilier chez Drolet construction, exprimait dans nos pages récemment la remise en question du projet Maria-Goretti après avoir su que les citoyens voulaient un référendum.

«On a finalement choisi le retrait du projet en tant que tel. Mais ça n’est pas le retrait de Drolet construction, indique M. Renaud. Le projet ne faisait pas l’unanimité. Nous en sommes à étudier un autre projet. La plus forte probabilité, c’est d’arriver avec une nouvelle proposition. On a compris les préoccupations des citoyens», a fait valoir Daniel Renaud mardi soir, après la décision du retrait. Celui-ci se désole cependant à la perspective des étapes et délais à franchir à nouveau pour une nouvelle mouture si Drolet construction va de l’avant prochainement.

Retour à la case départ

«Présentement, il n’y a plus de projet. Je n’ai pas de boule de cristal, mais si un nouveau promoteur prend le projet, il devra consulter la population. Le promoteur devra encore passer par toutes les étapes. […] Mais moi, je demande aux citoyens d’être plus présents lors des consultations. Il faudra trouver un terrain d’entente», a rappelé Vincent Dufresne, conseiller municipal du District Saint-Rodrigue lors du conseil d’arrondissement.

Le conseiller et président de l’arrondissement a par ailleurs expliqué qu’il n’y a plus aucun échéancier, le projet actuel ayant été mis au rebut et aucun autre n’a encore été présenté.  Il a également rappelé que les terrains n’appartenaient pas à la Ville, mais ont été vendus par la paroisse à l’époque.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *