Charlesbourg Express
08:28 18 septembre 2020 | mise à jour le: 18 septembre 2020 à 11:23 temps de lecture: 2 minutes

L’ancienne serre du zoo de Québec pourrait être démolie

L’ancienne serre du zoo de Québec pourrait être démolie
Photo: (Photo gracieuseté - Michel Lagacé)L’avenir de la serre, construite en 2002 et fermée en 2006, demeure incertain malgré deux projets scolaires représentant 200 M$ environ.

SOCIÉTÉ. L’ancienne serre du zoo de Québec, d’une superficie de 2464 mètres carrés, et le bâtiment de service adjacent, représentant 660 mètres carrés, pourraient bien passer à la moulinette. Quant au terminus du RTC, il deviendra un pivot de transport important dans ce secteur.


C’est ce qu’affirme Jonatan Julien, député de Charlesbourg et ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles. «Ça fait 14 ans que le terrain du zoo a terminé ses activités principales. Maintenant, on regarde ceux qui commencent à être âgés et qui ont été désaffectés durant plusieurs années sans maintenance. On les scrute un à un à savoir si l’on peut leur trouver une vocation. On ne sait pas encore lesquels seront conservés, car nous n’avons pas encore complété l’analyse.»

«Le bâtiment d’accueil, qui a été bien maintenu, je crois qu’on va pouvoir lui trouver une nouvelle vocation dans ce plan d’ensemble scolaire.»
-Jonatan Julien

Le député rappelle que certains bâtiments ont des usages très spécifiques citant, par exemple, celui des primates. Quant à la serre construite en 2002 au coût de 14M$, et fermée depuis 2006, il ne croit pas possible de lui redonner vie. «Les coûts, juste pour la remettre à jour, sont nettement supérieurs à 1M$ et ceux d’opération annuelle sont tout aussi importants.» Cette installation comprenait à l’époque un système de ventilation, d’éclairage, de brumisation, d’irrigation, un corridor et un tunnel de services.

Quant au terminus du RTC du zoo qui vient d’être inauguré, Jonatan Julien croit que la construction de deux écoles permettra à l’emplacement de devenir un noyau important autant pour les parents et automobilistes. «Les gens pourront laisser leur véhicule ici et utiliser le réseau de transport pour se rendre à leur travail plus facilement.»

Rappelant son ancienne carrière de conseiller municipal à la Ville de Québec, il ajoute, « je me rappelle que le terrain de stationnement avait été acquis pour y installer des garages et le stationnement du RTC.»

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • sylvie poulin

    Aucun sens de détruire ce magnifique parc pour y construire des écoles il y a surement d’autre endroit je suis vraiment en colère!

  • Nicolas paquet

    Bjrs pour quoi pas en faire un park attraction comme la ronde ici au Quebec…. Au lieu de tout detruire (Quebec vert)ici on récupér
    Alors les touriste vont belle et bien en transfer le gout .???

  • Réal Roussel

    Bonjour, Quel manque d’imagination de la part du gouvernement du Québec. Pourquoi détruire un bâtiment qui a couté plus de 14 millions de dollars à construire? Il faudrait transformer la serre en jardin botanique. Il y a des serres au jardin botanique de Montréal et personne n’a jamais penser les démolir. Le ministre se plaint que ça couterait un million de dollars pour la remettre en état. Mais le bâtiment en vaut plus de trente millions de dollars alors pourquoi ne pas investir ce qu’il faut pour le rendre utilisable à l’année!? On pourrait très bien y faire pousser des plantes exotiques tropicales et jeter les bases d’un jardin botanique à Québec. Ça dépasse l’entendement, comment pourrions nous jeter 14 000 000 $ à poubelle?
    Le ministre dit également qu’il faudrait payer des frais d’exploitation de million de dollars chaque année et alors, quel est le problème? Mais les autres édifices gouvernementaux n’ont-ils pas également des frais d’entretien? Il faut absolument conserver cette magnifique serre et y trouver une vocation! allez un peu de courage! Que le gouvernement prenne ses responsabilités.