Charlesbourg Express
16:36 17 septembre 2020 | mise à jour le: 18 septembre 2020 à 11:20 temps de lecture: 3 minutes

Projets scolaires de 200 M$ à l’ancien zoo de Québec

Le ministre Jonatan Julien espère que le bâtiment d’accès de l’ancien zoo sera conservé et intégré dans ce projet. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Le député de Charlesbourg, Jonatan Julien, souhaitait une revitalisation du site abandonné depuis quelques années. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, confirme la construction de deux écoles sur le terrain de l’ancien zoo de Québec, fermé en 2006. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Les députés Sylvain Lévesque (Chauveau), Jean-François Roberge et Jonatan Julien. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

ÉDUCATION. Deux nouvelles écoles seront construites sur le terrain de l’ancien zoo de Québec. L’ouverture de l’école primaire de 768 places est prévue en 2023 alors que l’accès à l’école secondaire, qui regroupera 1256 élèves, est annoncé en 2024.


Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge était particulièrement fébrile d’annoncer ces deux projets. La Société québécoise des infrastructures estime le coût total de l’école secondaire à 169 M$ alors que celui de l’école primaire se chiffre à 33,4 M$.

Le député de Charlesbourg, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a confirmé que la conduite d’eau de la Ville de Québec, qui rendait impossible tout projet de construction au-dessus d’elle, sera déplacée

Les travaux devront être réalisés selon la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles. Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, la nouvelle génération d’écoles sera adaptée aux nouvelles méthodes d’enseignement.

Un cadeau du ciel

Marie-Claude Asselin, directrice générale du Centre de services scolaire des PremièresSeigneurie, se réjouit de cette double nouvelle. «On est fort heureux. Lorsqu’on regarde l’emplacement, il est exceptionnel pour l’apprentissage des élèves. Il y aura plein de corridors actifs pour le transport durable et la proximité des autoroutes facilitera le transport des élèves.» Elle ajoute que la dimension du terrain permettra aussi plusieurs possibilités tant sportives qu’éducatives pour cette nouvelle clientèle scolaire. «C’est vraiment un rêve qui se concrétise aujourd’hui.»

Elle souligne que le nombre important d’élèves au primaire n’est pas un handicap. «Nous avons plusieurs écoles dans notre centre de services qui ont 700, 800 et même 900 élèves. Nous organisons de plus en plus nos écoles comme de petites communautés d’apprentissages. On refait de petites familles à l’intérieur de cette grande famille.»

Toutes les écoles seront adaptées aux développements futurs des nouvelles technologies. «Ce sont des écoles qui doivent être construites pour 75 ans environ. C’est de cette façon-là qu’on va travailler avec les professionnels.» La centre scolaire représentera prochainement une demande pour la construction d’une école primaire è Stoneham, refusée il y a quelques mois par le ministère de l’Éducation.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *