Charlesbourg Express
09:49 30 juin 2020 | mise à jour le: 2 juillet 2020 à 11:54 temps de lecture: 2 minutes

Maïs soufflé et concert privé à Cap-Soleil et des Constellations

Maïs soufflé et concert privé à Cap-Soleil et des Constellations
Photo: (Photo gracieuseté)

ACTIVITÉ. Grâce au dynamisme de ses bénévoles, le Club Rotary de Charlesbourg a trouvé de nouvelles idées pour redonner à la collectivité. Malgré les difficultés liées aux collectes de fonds en pleine pandémie, les élèves du primaire des écoles Cap-Soleil et des Constellations ont pu bénéficier d’un concert de musiciens de l’Orchestre symphonique de Québec et recevoir des sacs de maïs éclaté.

Adieu les soupers spaghetti, les cocktails dinatoires et diverses activités sociales de financement en temps de pandémie et même en déconfinement. Le Club Rotary de Charlesbourg doit donc redoubler d’efforts pour recueillir des fonds et les redonner à la collectivité. Puisqu’une des 25 membres du club possède une entreprise de location d’équipements et chapiteaux ainsi que de machines à popcorn, plusieurs d’entre eux se sont réunis pour concocter 1000 sacs de popcorn et les distribuer aux jeunes.

L’un des membres s’occupe également de philanthropie à l’Orchestre symphonique de Québec (OSQ), ce qui lui a permis de demander à des musiciens de présenter un concert destiné aux jeunes des écoles et leurs enseignants. «C’était un beau plus pour la fin de l’année, les jeunes étaient bien contents», a fait valoir Yannick Bernier du Club Rotary, qui estime que les enfants ont été laissés pour compte pendant la pandémie.

Nouvelle forme de philanthropie

Comme tous les organismes qui doivent régulièrement chercher du financement et des dons, le Club Rotary doit repenser ses façons de faire et trouver d’autres moyens d’inciter à la générosité pour redonner à la communauté. «On doit développer une nouvelle forme de philanthropie. Notre soirée méchoui a été annulée, alors c’est certain qu’on a moins d’argent que prévu. Il faut être imaginatif», concède M. Bernier, qui évoque par exemple le temps à donner en tant que bénévole, qui peut faire la différence. Par ailleurs, depuis trois mois, l’organisme n’a pas chômé. Un concours de casse-tête virtuel a ainsi permis de récolter 3000$ pour Deuil-Jeunesse et 14 000$ ont été remis aux banques alimentaires de Charlesbourg, entre autres.

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *