Charlesbourg Express
18:09 30 mars 2020 | mise à jour le: 30 mars 2020 à 18:13 temps de lecture: 3 minutes

Du miel à la vidéo : quand les abeilles produisent du divertissement intelligent

Du miel à la vidéo : quand les abeilles produisent du divertissement intelligent
Dans leur premier épisode, les deux apiculteurs souhaitent montrer la transition que doit vivre la ruche entre l’hiver et le printemps. (Photo gracieuseté – Les Artisans de la ruche)

APICULTURE. Vidéastes en herbe, Patrick Nadeau et Anna Boldyreva ont décidé de jumeler leur passion pour les abeilles à celle pour la vidéo dans leur nouvelle websérie Les Chroniques apicoles. Destinées à un public général, leur websérie, unique en son genre au Québec, vise principalement à informer les gens sur le monde de l’apiculture urbaine au Québec.

Vétérinaire, pour lui, et designer graphiste, pour elle, Patrick Nadeau et Anna Boldyreva ont été happé récemment par l’apiculture urbaine. Depuis maintenant six saisons, les deux passionnés gèrent Les Artisans de la ruche. Située à Charlesbourg, leur entreprise qui vise à épauler citoyens et commerçants dans leur aventure apicole dessert toute la grande région de la Capitale-Nationale. Malgré leurs recherches intensives, les deux passionnés de l’apiculture n’arrivaient pas à trouver, lors de leurs tout débuts, beaucoup de vidéos sur l’abeille citadine québécoise. «On s’est rendu compte, au fur et à mesure de nos formations et à force de parler avec nos clients, que l’information générale disponible sur YouTube, à propos de l’apiculture urbaine au Québec, n’existait pas vraiment», raconte Anna Boldyreva.

Si les deux artisans ont déjà mis en ligne quelques vidéos sur leur chaîne YouTube, ils expliquent que leur projet de websérie, Les Chroniques apicoles, a un objectif complètement différent. «Nos premières vidéos étaient très scientifiques, très théoriques. Les Chroniques, elles, sont beaucoup plus générales. Ce qu’on souhaite faire, c’est aborder certaines thématiques propres au Québec pour chaque épisode. Dans chaque vidéo, on rencontre des gens qui travaillent dans le domaine de l’apiculture, qui ont de l’expérience et qui sont des références en apiculture au Québec», expliquent-ils.

(Photo gracieuseté – Les Artisans de la ruche)

Passionnés par la vidéo, Patrick Nadeau et Anna Boldyreva expliquent qu’il est important pour eux que leur produit soit «visuellement beau, qu’il y ait un côté artistique». La saison un des Chroniques apicoles sera composée de six à huit épisodes. Ces derniers de moins de quinze minutes sortiront une fois par mois.

L’entreprise des deux apiculteurs ne s’appelle pas Les Artisans de la ruche pour rien. Toute petite, l’équipe travaille dans le respect et pour la protection de l’abeille. Selon Patrick Nadeau, la santé de l’abeille, mais aussi celle de tous les insectes polinisateurs est au cœur-même de leur projet. Du particulier à l’entreprise, les «Artisans de la ruche» travaillent fort pour former et éduquer ses clients afin que ceux-ci deviennent autonomes en ce qui a trait à l’entretien de leur ruche.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Michel Ruest

    Super interressant