Charlesbourg Express
10:32 28 janvier 2020 | mise à jour le: 31 janvier 2020 à 09:23 temps de lecture: 3 minutes

Coup de pouce demandé pour continuer à documenter l’histoire du quartier

Coup de pouce demandé pour continuer à documenter l’histoire du quartier
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)José Doré devant une maison emblématique et patrimoniale du quartier Notre-Dame-des-Laurentides.

Page Facebook Notre-Dame-des-Laurentides, histoire et patrimoine

FINANCEMENT. Le Charlesbourgeois qui a initié la page Facebook Notre-Dame-des-Laurentides, histoire et patrimoine il y a presque 10 ans, aimerait poursuivre sa mission de partage de souvenirs. C’est pour maintenir sa page active et l’agrémenter de nouveaux documents que José Doré espère un coup de main à l’aide d’une campagne de sociofinancement.

José Doré a toujours habité Notre-Dame-des-Laurentides. Sa mère, une Lafrance, était du coin également. Le quadragénaire diplômé en histoire s’est toujours intéressé aux documents d’archives et au patrimoine. En mai 2020, alors qu’il était membre du conseil de quartier Notre-Dame-des-Laurentides, il a eu l’idée de créer une page Facebook pour partager vieux clichés et anecdotes d’antan. «Je veux maintenir les souvenirs rassembleurs et qu’on en découvre toujours davantage sur notre milieu».

En mai 2010, cela fera 10 ans qu’il part chez les gens chercher de vieilles boîtes de photos, qu’il les numérise recto verso, qu’il part à la recherche de certaines informations déficientes, notamment par le biais des archives nationales et qu’il les partage sur sa page que plus de 1700 personnes suivent. Son activité bénévole de recherche, de classement et de numérisation des documents d’archives demande un investissement important de temps et d’argent. «J’ai créé plus de 200 albums photos sur des thématiques différentes, j’ai numérisé plus de 2000 documents, se targue M. Doré.  Mon but ultime serait de transférer ma collection à une société d’histoire qui sera intéressée à l’acquérir».

Même s’il ne se voit pas travailler bénévolement pour la communauté qui le suit pendant encore 10 ans, José Doré a encore en sa possession beaucoup de choses à diffuser et publier. Ce qui lui prend le plus de temps est assurément de faire les recherches généalogiques. «J’essaie toujours de documenter la photo en répondant à ses questions : c’est qui? C’est quoi? C’est où?», explique-t-il.

Le montant de sa campagne de sociofinancement est fixé à 1500$. «Si chaque personne qui suit ma page donne 1$, j’y arriverais facilement, observe l’historien. Mais sans nécessairement donner d’argent, du temps pour m’aider serait aussi bienvenu. J’ai en tout cas besoin d’encouragements, une petite tape sur l’épaule pour dire qu’on reconnait mon travail», fait-il valoir.

Au cœur d’un quartier

«J’ai parfois l’impression d’avoir 250 ans et de connaître tout le monde», indique M. Doré en raison des nombreuses recherches qu’il a menées sur les gens et les lieux du coin. Parmi les quelques anecdotes remarquables qu’il a découverst grâce aux documents, il a pu apprendre que des courses de chiens «dog derby» se déroulaient à Notre-Dame-des-Laurentides. Un vol de chevaux a aussi eu lieu à Québec et les chevaux ont été revendus dans le quartier. Enfin, le Charlesbourgeois a découvert un livre de recettes du début du siècle, qui explique entre autres comment confectionner soi-même des remèdes médicinaux.

Pour participer à la campagne de sociofinancement, visitez www.gofundme.com/f/notredamedeslaurentides-histoire-et-patrimoine

José Doré devant une maison emblématique et patrimoniale du quartier Notre-Dame-des-Laurentides.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Monelle Lavoie

    Le nouveau propriétaire est mon fils Keaven Santerre, je sais qu’il a des articles de journaux pour cette maison 20350 bl Henri Bourassa, j’ai aussi l’historique des propriétaires , félicitations pour votre travail !!!