Charlesbourg Express
09:43 18 octobre 2019

Le héros de ses livres créé d’après ses rêves

Le héros de ses livres créé d’après ses rêves
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)Le Charlesbourgeois Sébastien Lévesque a créé son personnage d’après les rêves qu’il fait.

Livre numérique de la Série Éloik

SUPERHÉROS. Bien des années après la première parution de ses romans chez Vents d’Ouest, le Charlesbourgeois Sébastien Lévesque envisage désormais un autre mode de diffusion que le livre papier, notamment dans le milieu scolaire. L’auteur fera la promotion de son personnage, issu de son monde mental onirique, par le biais d’un livre électronique uniquement.

Le Charlesbourgeois Sébastien Lévesque a créé son personnage d’après les rêves qu’il fait.

Le héros qu’il a créé, Éloik, est né il y a une quinzaine d’années. «Vers 4-5 ans, donc tout jeune, je faisais aussi beaucoup de cauchemars. Je fais toujours beaucoup de rêves dont je me souviens. Je retrouvais toujours dedans le même personnage, un genre de superhéros qui combat les cauchemars et qui peut voler», se souvient Sébastien Lévesque, son créateur. C’est à l’adolescence que M. Lévesque a pu peaufiner Éloik, un super combattant des cauchemars qu’il a développé dans ses ouvrages.

Après plusieurs années passées à tenter de percer le difficile marché de l’édition ainsi que plusieurs mauvaises expériences avec des illustrateurs, Éloik renaît aujourd’hui en format électronique seulement, nouvel illustrateur en prime. C’est le Charlesbourgeois Jean-Pascal Kègle, qui a obtenu le mandat de donner corps au personnage de Sébastien Lévesque. Ressemblant physiquement à ses précédentes versions, Éloik apparaît maintenant dans un format plus découpé, plus proche des mangas ou encore du jeu vidéo qu’avant. Autre nouveauté, il n’est disponible qu’en format numérique dans les librairies en ligne.

Ambassadeur du livre numérique

L’auteur charlesbourgeois, qui a donné à plusieurs reprises des ateliers et a rencontré les jeunes des écoles, s’est donné comme mission de devenir ambassadeur du livre numérique au Québec auprès des écoles québécoises. «On est en retard dans la francophonie au sujet du livre numérique. […] Même si plusieurs élèves ont des iPads dans les salles de classe, c’est loin d’être gagné d’avance que les enseignants acceptent que leurs élèves lisent là-dessus», prend-il conscience.

Si jamais l’aventure est trop ardue, le quadragénaire a d’autres projets sous la manche. Adepte de séries et de l’écriture de scénarios, il se pourrait bien qu’il développe une série mettant en vedette son héros qu’il essaiera de vendre à des diffuseurs.

Le premier tome de la nouvelle série Eloik, Prisonnier du Rêve : Le piège du piège du piège est destiné aux enfants de 9 à 13 ans.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *