Charlesbourg Express
13:04 4 septembre 2019

Le jun, nouveau breuvage fermenté brassé à Charlesbourg

Le jun, nouveau breuvage fermenté brassé à Charlesbourg
Photo: (Photo gracieuseté - Manue Charron)

BREUVAGE. Ni de la bière, ni du kombucha, le jun est une boisson fermentée à base de thé vert qui vient du nord du Tibet. Nomade Junerie, qui brasse dans les installations de Lao Kombucha à Charlesbourg, se trouve être la seule entreprise québécoise à offrir du jun et en propose plusieurs sortes.

«Le jun est le petit cousin du kombucha. C’est un thé fermenté à base de miel et de fruits. C’est un breuvage pétillant santé et froid qui contient des enzymes digestives», décrit Mélanie Pilote, co-propriétaire de Nomade Junerie et responsable du développement des affaires.

La grande différence avec le kombucha, c’est l’utilisation du miel brut, qui en fait un breuvage avec du sucre naturel à faible indice glycémique. «C’est aussi plus doux, la bulle est très fine», fait valoir Mme Pilote.

La fermentation comme passion

L’idée de lancer Nomade Junerie est partie d’Éloi Ferland, un des trois actuels associés avec Maxime Deschênes qui, aux dires de Mélanie Pilote, est un véritable «geek de la fermentation». Il avait essayé toutes sortes de boissons et produits alimentaires fermentés chez eux, de l’hydromel (il est apiculteur) en passant par le tempeh, cette protéine végétale fermentée. L’idée de lancer une entreprise qui produirait du jun s’est concrétisée avec le plan d’affaires en novembre 2017. Les premiers juns ont été commercialisés en avril 2018. Mélanie Pilote, qui a travaillé longtemps dans le monde de la bière, a rapidement trouvé ses marques. «C’est le même réseau agroalimentaire. J’avais aussi un bon background gustatif», mentionne-t-elle.

Nomade Junerie apporte ses matières premières aux installations de Lao Kombucha, à Charlesbourg, et brasse sur place. «Ça leur permet de rentabiliser au maximum leurs équipements, et pour nous c’est un gros plus pour lancer un produit sans connaître d’avance la réponse du public. C’est par contre dans les plans d’avoir notre propre lieu de production», précise la responsable du développement.

Le jun : meilleur choix que le jus

Mélanie Pilote affirme que le jun est un choix possible pour les enfants à partir de trois ans. L’alcool serait en quantité beaucoup trop infime pour en ressentir un quelconque effet secondaire et surtout, la bouteille de 355 ml ne contient que 11g de sucre. La caféine présente dans le thé serait aussi en trop faible quantité pour nuire. «C’est certain que si les parents donnent du jun au lieu du jus à leurs enfants, ça sera plus santé pour eux, mais ça le sera moins pour le porte-monnaie», s’exclame en riant Mélanie Pilote.

Une boutique dans Portneuf

Les trois associés résident dans la région de Portneuf, à Saint-Casimir. Ils viennent de louer le presbytère local et y ouvriront une boutique à tendance zéro déchet avec les produits de la ferme, en plus des juns en vrac. «On devrait faire ça sous forme de coopérative avec une amie qui offrira une clinique de chiropratique», indique l’entrepreneure.

 

Les six juns offerts par Nomade Junerie sont disponibles au Café Parlabas et à la microbrasserie Emporium, à Charlesbourg. Certains dépanneurs avec un bon rayon de bières de micro en ont également. Pour connaître tous les points de vente nomadejunerie.com/points-de-vente/

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *