Actualités
11:55 7 août 2019

Les rois de la viande fumée

Les rois de la viande fumée
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

BOUCANE. L’équipe des PiratesBBQ, composée de Ryno Bérubé et Michel Pelletier, a récemment remporté la compétition internationale de barbecue Le Grand Boucan. Ils sont donc les premiers Québécois à gagner le championnat d’une compétition de calibre international KCBS (Kansas City Barbecue Society).

Ryno Bérubé de Charlesbourg et Michel Pelletier, de Stoneham, sont partenaires de grill depuis six ans. Les deux acolytes sont aussi collègues: ils sont programmeurs dans la même entreprise. Tout a commencé dans leur cour. «Notre famille disait qu’on était bons en cuisine au barbecue», raconte Ryno Bérubé. Passionnés tous les deux par la viande au grill, ils s’entraînent rapidement à travailler la cuisson de leurs viandes au barbecue et s’inscrivent comme équipe à des compétitions amateurs. Depuis deux ans, forts de leur expérience et de leur succès indéniable, les deux copains ont commencé à participer à des compétitions professionnelles de la KCBS, où les bons résultats ne se sont pas non plus fait attendre.

Une roulotte et des fumoirs

Les deux maîtres du grill parcourent maintenant l’Amérique du nord pour les championnats professionnels. Avec leur roulotte aménagée pour y vivre confortablement, qui comprend une partie pour le matériel (anciennement un espace pour y ranger une moto), les deux hommes sont toujours fin prêts à performer. «On doit avoir un fumoir au charbon ou aux granules de bois, mais ça ne peut pas être du propane. C’est une façon de cuisiner qui vient de l’ouest des États-Unis, alors ça prend vraiment ça», explique le résident de Stoneham.

À la minute près

Une compétition de barbecue est presque un défi sportif. À l’aide d’un fumoir et de charbon, quatre viandes sont cuites: du poulet, des côtes levées, de la poitrine de bœuf et de l’épaule de porc. Les participants achètent leur viande, qui doit être de bonne qualité pour un résultat optimal. Six juges évaluent à l’aveugle la tendreté de la viande et sa bonne cuisson. Quatre garnitures sont proposées dans les exigences de présentation. Avant, les partenaires cuisaient leur viande en 10h à 12h pendant la nuit qui précédait les compétitions. Ils ont désormais changé de technique et utilisent la cuisson rapide en quatre heures, qui a été cependant difficile à maîtriser, aux dires des champions.

PiratesBBQ a participé pour une deuxième année consécutive au Grand Boucan et ont récolté la première place au classement général. Ils sont donc non seulement les premiers Québécois à gagner le grand championnat d’une compétition KCBS mais obtiennent aussi le 2e et 3e rang au classement canadien, Pourquoi sont-ils meilleurs que les autres? «C’est parce qu’on est excellent en travail d’équipe et on est constant. On a un horaire qu’on suit à la lettre, ça a pris du temps de trouver les bons temps de cuisson», fait valoir M. Pelletier.

Malgré leur dextérité à cuire sur le grill, les champions ne mangent plus vraiment les viandes exigées en compétition. «Je suis écoeuré de manger du barbecue, en tout cas les viandes de compétition», mentionne Ryno Bérubé. «Je n’en mange plus non plus. Ça fait quatre ou cinq ans, j’en ai plein mon casque», renchérit en riant M. Pelletier. Si le barbecue fonctionne toute l’année chez l’un et chez l’autre, c’est pour cuire toutes sortes d’aliments qu’on cuit habituellement au four, comme des pizzas ou du pâté chinois. «Le barbecue marche tout le temps. C’est vraiment rare que mon four fonctionne dans la maison», indique le Charlesbourgeois.

«Je suis écoeuré de manger du barbecue.» -Ryno Bérubé

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *