Actualités
14:37 3 juin 2019

Les quartiers de la nouvelle centrale de police près de l’autoroute Laurentienne

Les quartiers de la nouvelle centrale de police près de l’autoroute Laurentienne
Photo: (Image gracieuseté)

DÉMÉNAGEMENT. La Ville de Québec a annoncé lundi 3 juin dernier l’emplacement final de la nouvelle centrale de police. Le projet, longuement controversé en raison de mauvaises évaluations de coûts et de choix initial de lieu trop petit, verra finalement le jour entre les boulevards Louis XIV et Jean-Talon.

La nouvelle centrale, qui aura pignon sur rue sur le boulevard Louis-XIV, longera l’autoroute Laurentienne et sera bordée par la rue des Métis.

Le choix de cet emplacement s’est basé sur les besoins opérationnels des forces de l’ordre et l’analyse de 16 autres endroits. Une liste exhaustive de critères a également été évaluée dont font partie la position géographique, l’accessibilité aux autoroutes, les dimensions du terrain pour accueillir la bâtisse et le stationnement.

Un changement de pratiques

La nouvelle centrale de police fait partie de la réorganisation de l’ensemble du Service de police de la Ville de Québec. Celle-ci vise une meilleure répartition des effectifs sur le terrain au moment précis où ils sont requis, selon le volume d’appels et d’interventions. Selon le SPVQ, elle permettra également de faire des gains majeurs en termes d’efficacité grâce à une meilleure synergie entre les équipes de travail car elles seront principalement regroupées sous un même toit. En effet, les postes de la Haute-Saint-Charles et de Charlesbourg seront fermés. En plus de la centrale multifonctionnelle, il y aura maintien d’un poste dans l’arrondissement de Sainte-Foy – Sillery – Cap-Rouge et un point de service renfermant les unités spécialisées à Beauport.

Détails

La réorganisation comportera, entre autres, les éléments suivants:

  • L’implantation d’un centre de vigie et de soutien opérationnel ouvert 24 heures sur 24
  • La création d’un bureau de service à la clientèle où la prise de plaintes par téléphone et par internet sera traitée;
  • La mise sur pied d’un bureau entièrement dédié à la sécurité routière;
  • La réintroduction des patrouilles à pied dans les quartiers centraux.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *