Charlesbourg Express
11:48 21 mai 2019

Premiers au concours de mathématiques dans la région

Premiers au concours de mathématiques dans la région
Photo: (Photo gracieuseté - Alycia Lepage)

Deux élèves de l’école des Sentiers

 

CALCUL. Deux élèves de l’École secondaire des Sentiers à Charlesbourg se sont classés au premier rang dans la région de la Capitale-Nationale au concours de mathématique et d’informatique de l’Université de Waterloo.

Non seulement Thomas Piuze et Philippe Gariépy se sont classés premiers dans la région, mais leurs résultats font honneur aussi dans la province, où ils atteignent chacun le 10e rang. Même si l’enseignant de mathématiques responsable du concours, Philippe de Launière, fait participer un certain nombre d’élèves chaque année (neuf inscrits en 2019), c’est la première fois que les résultats sont aussi notoires.

Un concours chronométré

La compétition consiste à répondre à 25 questions en 60 minutes. Celle-ci s’est fait à distance, au sein même de l’école secondaire charlesbourgeoise, le 26 février dernier. Les résultats ont suivi quelques semaines plus tard. «Les 10 premières questions sont vraiment faciles, les 10 suivantes un peu moins et les cinq dernières sont vraiment discriminantes», explique Philippe de Launière, qui participe en même temps que ses élèves au concours. L’enseignant leur a proposé tout au long de l’année de venir dans sa classe un jour par cycle sur l’heure du dîner, afin d’entraîner les étudiants désireux de participer au concours. «Ça a permis aux intéressés d’aller plus loin dans la matière, de développer certains concepts et la vitesse. Je donne aussi des stratégies: puisqu’on n’est pas obligé de répondre à toutes les questions, qu’une absence de réponse donne deux points, mais une bonne réponse en donne huit, il faut parfois y aller par élimination», indique le responsable.

Pour l’enseignant, le concours est l’occasion de voir autrement les mathématiques. Pour promouvoir le concours et encourager la participation, M. de Launière passe dans toutes les classes. «J’entends certains dire que c’est pour l’élite, mais je réponds que non, c’est pour tout le monde», insiste-t-il. Les deux gagnants régionaux participent au concours chaque année depuis qu’ils sont au secondaire, motivés par le défi de faire mieux chaque année.

Amener plus loin les élèves

«J’aime faire des maths, résoudre des problèmes, utiliser la logique. Le concours est l’occasion d’appliquer ça, de pousser plus loin la logique», raconte Thomas Piuze, élève de 3e secondaire au programme d’éducation internationale. Le brillant élève souhaite réitérer sa participation dans les prochaines années.

 

Philippe de Launière (à droite), a fait pratiquer neuf élèves au cours de l’année, dont Thomas Piuze. (Photo Métro Média – Perrine Gruson)

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *